Le Barça en passe sept au Celtic !

le
0
Le Barça en passe sept au Celtic !
Le Barça en passe sept au Celtic !

Dans une rencontre dominée de bout en bout par l'équipe de Luis Enrique, le suspense n'a jamais existé. Le Barça peut remercier son trio offensif. Pour changer.

FC Barcelone 7-0 Celtic FC

Buts : Messi (5e, 27e, 60e), Neymar (50e), Iniesta (59e), Suarez (75e, 88e)

Parmi les affiches que l'on retrouve régulièrement en Ligue des champions ces dernières saisons, ce Barça - Celtic est devenu un classique. Une confrontation où l'issue est connue de tous avant le coup d'envoi (sept victoires sur les huit derniers rendez-vous), mais une confrontation où l'on prend toujours du plaisir derrière son écran. Pour l'opposition de style surtout, entre le calme espagnol et la hargne écossaise. Pourtant, ce soir, il n'y a pas eu d'opposition. Seulement une démonstration.

On n'attend pas Patrick ?

Trois minutes suffisent pour voir les premières gouttes de sueur couler sur le visage déjà scintillant de Brendan Rodgers. Dans sa zone technique, l'entraineur nord-irlandais gigote, prend des notes, transpire. Son équipe prend déjà l'eau. Neymar trouve Messi, lequel ajuste le portier du Celtic. Trop rapide, trop fort pour une équipe de Scottish Premiership. Il faut dire qu'avec une telle entente entre le Brésilien et l'Argentin, le Barça est difficilement prenable. Et lorsqu'il l'est, ter Stegen trouve le moyen de tirer lui aussi la couette de son côté, en sauvant un penalty tiré par Moussa Dembélé. Dans la foulée, au terme d'une séquence collective de haute volée, Neymar et Messi enchaînent un une-deux-trois-quatre jusqu'aux six mètres, à l'issue duquel la Pulga n'a plus qu'à pousser le cuir au fond. Délibérément horizontal mais vertical aux moments cruciaux, le jeu catalan pousse le Celtic à se retrancher dans ses vingt-cinq derniers mètres. Une physionomie de match obligeant les Bhoys à défendre en bloc, en couvrant le moindre espace. C'est donc avec la langue tirée et le souffle court qu'ils regagnent le vestiaire pour quinze minutes de pause. Ouf.

Sept à la maison

Le Barça attaque sa seconde mi-temps plus en douceur. Il faut ainsi attendre cinq minutes avant d'assister au but de Neymar, d'un magnifique coup franc, sur une faute grappillée par Messi. L'équipe écossaise semble perdue, incapable de comprendre ce…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant