Le Barça danse sur la dépouille de Getafe

le
0
Le Barça danse sur la dépouille de Getafe
Le Barça danse sur la dépouille de Getafe

Écrasant de supériorité, le FCB a très largement surclassé les banlieusards de Madrid (6-0). Un succès estampillé Lionel Messi, une nouvelle fois en délicatesse sur penalty mais auteur d'une prestation époustouflante, qui porte la série d'invincibilité des Blaugranas à 37 rencontres. Excusez du peu.

FC Barcelone 6-0 Getafe

Buts : Juan Rodriguez (8e csc), Munir (19e), Neymar (32e, 51e), Messi (40e), Turan (57e)

La scène oscille entre l'hilarant et le gênant. Meilleur joueur incontesté de la planète, de retour dans la course pour le Pichichi malgré deux mois d'absence, capable d'exécuter des gestes techniques propres aux freestylers, Lionel Messi poursuit néanmoins sa pénible relation avec les peines maximales. Un gimmick depuis le début d'exercice qui se reproduit en ce samedi après-midi et une réception du modeste Getafe. Face à Vicente Guaita, la Pulga choisit de croiser une frappe qui, trop mollassonne, est renvoyée sans sourciller par le portier des banlieusards madrilènes. Un énième échec pour l'Argentin, le treizième sur cinquante-cinq tentatives, qui n'empêche le leader de la Liga d'écraser le modeste et limité Getafe. D'autant plus que, large vainqueur (6-0), le Mes que s'est abondamment appuyé sur son Diez. D'abord en échec, puis au service, il conclut sa prestation d'un missile tout en puissance. Bref, une nouvelle démonstration de force, aussi bien individuelle que collective, qui ne laisse plus aucun doute sur l'issue de cette édition de Liga. Avec neuf journées encore à disputer, et une avance provisoire de onze points sur son dauphin colchonero, le FCB court vers sa 24ème couronne domestique.

Messi, péno raté et match de taré


À l'heure de la digestion, ou du digestif, le Camp Nou se transforme en antre à la gloire de sa MSN. Problème, alors qu'il n'a pris qu'une seule fois le chemin de la guérite depuis le début d'exercice - cf. la réception de Levante -, Luis Suarez rentre dans son théâtre avec le dossard du remplaçant. Un détail de la feuille de match qui ne contrecarre en rien les plans du leader incontesté du championnat. Car, largement supérieurs malgré un roulement d'effectif, les Blaugranas imposent dès le coup d'envoi leur rythme. La maitrise totale du cuir offre ainsi aux locaux un premier pion sur leur première incursion : décalé par Messi, Jordi Alba envoie un centre fusant que le pauvre Juan Rodriguez dévie au fond de ses propres filets. Cette ouverture du…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant