Le Barça claque une manita Espanyol

le
0
Le Barça claque une manita Espanyol
Le Barça claque une manita Espanyol

Sûr de sa force en deuxième période, le FC Barcelone s'impose avec la manière pour plumer les Perruches (5-0). Luis Suarez a marqué 37 buts en 37 journées et le titre de champion d'Espagne 2015/2016 se rapproche plus que jamais.

FC Barcelone 5-0 Espanyol

Buts : Lionel Messi (8e), Suarez (52e, 62e), Rafinha (71e) et Neymar (82e) pour le Barça.

Entre frères, les Barcelonais possèdent des destins différents. Les uns luttent pour obtenir les clés du paradis, les autres veulent éviter la descente en enfer. Dans cette rencontre aux allures de purgatoire, la bonne parole au sein du Nou Camp intervient à la 52ème minute. Dans l'embarras, Pape Diop perd le ballon à 35 mètres de ses buts. Une hérésie face au Barça. Dani Alves récupère le cuir, sert Messi, pour décaler directement Luis Suarez. Deux passes éclairs, une finition fatale-foudre, puisque le Pistolero fixe Pau Lopez sans trembler et fait monter ses caramels en Liga à 36. C'est toujours dix de moins que le nombre d'années de Luis Enrique, dont l'anniversaire débouche sur une bonne nouvelle. Mais c'est un beau cadeau, susceptible d'éviter à Lucho de nouveaux cheveux blancs. Fort dans sa tête, le Barça garde son destin entre ses mains, avant de partir à Grenade et, peut-être, dégoupiller de bonheur.

Haute tension


Pour ce 164eme derby catalan, le Barça entame la partie avec un avantage psychologique : les treize dernières confrontations n'ont jamais vu les Culés s'incliner face à leur voisin. Malgré cela, les hommes de Luis Enrique sont au courant : un match nul serait, au vu du train d'enfer du Real et de l'Atletico, synonyme de perte de son titre acquis l'an passé. L'envie débordante de Marco Asensio, ou encore le tacle de boucher d'Hernan Pérez sur Javier Mascherano, montrent que l'Espanyol, pas encore assuré d'un maintien mathématique, ne lâche rien contre son rival géographique. Le problème, c'est qu'en face, le Barça active l'option rouleau compresseur d'entrée de jeu. Aux 25 mètres, le coup franc enveloppé de Lionel Messi est touché par le bout des gants de Pau Lopez, mais termine sa course sous la barre (8e). La Pulga pompe le sang ennemi et le déverse dans l'enceinte. Toujours pas rassasié, sa combinaison avec Luis Suarez débouche sur…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant