Le Barça cale, le Real perd et l'Atlético en profite

le
0
Le Barça cale, le Real perd et l'Atlético en profite
Le Barça cale, le Real perd et l'Atlético en profite

Le FC Barcelone enchaîne un deuxième match nul consécutif en Liga face à La Corogne. Une aubaine pour Griezmann et les siens, qui recollent en tête. Tout le contraire du Real qui perd à Villarreal. Dans les bas-fonds de la Liga, Levante s'enfonce, et Grenade respire un peu. Ah, et Piqué a encore foutu le bordel.

L'équipe du week-end : Deportivo La Corogne

En voilà une belle remuntada. Mené deux à zéro par le FC Barcelone, le Depor est reparti du Camp Nou avec le point du match nul. Les buts de l'excellent Lucas Pérez et d'Álex Bergantiños sont venus récompenser les Galiciens, auteurs d'une bonne performance face à un Barça affaibli par les sorties de Rakitić et Jordi Alba (remplacé par un Jérémy Matthieu fautif sur le premier but). Comme tous les adversaires récents du Barça, la Corogne a pourtant souffert : d'abord face au génie de Messi, puis sur une frappe puissante de Rakitić. Mais les hommes de Víctor Sánchez del Amo ont profité des changements de Luis Enrique et du manque de réalisme des attaquants de Barcelone (l'absence de Neymar a aussi énormément pesé) pour revenir dans la rencontre. Los Blanquiazules restent donc sur une série de cinq matchs sans défaite. Il faudra compter sur le Deportivo La Corogne pour la qualification en Ligue Europa.

Le joueur du week-end : Adalberto Peñaranda

En ce moment, rien ne va au Venezuela. La sélection est en pleine crise après la retraite de quinze joueurs qui protestent contre la Fédération. Seul lueur d'espoir au pays du retraité Juan Arango, la forme d'Adalberto Peñaranda. Le jeune attaquant de Grenade a offert la victoire à son équipe face à Levante (1-2) avec un doublé. À 18 ans, celui qui forme un duo d'attaque prometteur avec Isaac Success, a même battu un record détenu par Leo Messi. Il devient l'étranger le plus jeune à marquer un doublé en Liga. Oui, c'est tiré par les cheveux, mais on ne pique pas un record à la Pulga tous les jours.

Vous avez raté FC Séville-Sporting Gijón et vous n'auriez pas dû

Rapidement, ce match a pris des allures d'attaque-défense. Venu bétonner, Gijón repart du bouillant Sánchez Pizjuán avec une défaite plutôt méritée. Pourtant les Asturiens ont longtemps résisté aux assauts des Sévillans, emmenés par un Konoplyanka des grands soirs et Gameiro, double buteur. L'ancien…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant