«Le banditisme teste en permanence les résistances de l'État»

le
0
INTERVIEW - Ancien syndicaliste policier devenu conseiller régional UMP de Seine-Saint-Denis, Bruno Beschizza décrypte la situation dans son département.

LE FIGARO. - Les assassinats sur fond de trafic de drogue cesseront-ils un jour dans le 93?

Bruno BESCHIZZA.- Tant que les dealers pourront imposer leur loi jusque dans les cages d'escalier, il n'y a rien à espérer. La réponse ne peut pas être seulement policière. Instituer, comme à Sevran et Aulnay-sous-Bois, une zone de sécurité prioritaire ne sert à rien si la justice n'accompagne pas à sa juste mesure l'effort déployé par les forces de l'ordre. Le banditisme sévit en Seine-Saint-Denis comme à Marseille. Il teste en permanence les résistances de l'État. Et il prospérera aussi longtemps que les voyous n'auront pas la certitude que la sanction tombera vite et fort. Pour l'heure, les policiers courent toujours derrière les mêmes délinquants.

Est-ce un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant