Le Baltic Dry Index à un plus bas de deux ans

le
0
(Commodesk) Le Baltic Dry Index continue de plonger : il est passé ce mercredi sous les 1.000 points, pour la première fois depuis janvier 2009. Cet indice, qui représente le coût du fret de vrac sec sur 24 routes maritimes internationales, a perdu 40% depuis le début du mois. Selon les analystes de l'agent maritime Fearnleys, l'effondrement est particulièrement criant pour les Capesizes, ces cargos géants qui doivent contourner les caps : sur ce segment, les revenus sont descendus en dessous des coûts d'exploitation, avec un taux d'affrètement tombé à 7.000 dollars par jour.

Le secteur du vrac sec est confronté à une surcapacité structurelle de sa flotte, notamment sur les Capesizes, aggravée par la livraison de nouveaux navires ce mois-ci. Plus ponctuellement, il est touché par un ralentissement des importations chinoises de minerai de fer ? une matière qui représente près d'un tiers du trafic de ce type de navires -, accentué par l'approche du Nouvel An chinois (le 23 janvier). Autres facteurs de déclin : la crise européenne qui impacte la demande et, selon Fearnleys, des interruptions de chargements en Australie et au Brésil en raison des conditions climatiques.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant