Le ballet des chauves-souris

le
0
Le ballet des chauves-souris
Le ballet des chauves-souris

Ils planent comme des chauves-souris, volent en piqué comme des aigles et enchaînent les acrobaties comme des colibris. Fred Fugen, 37 ans, et Vincent Reffet, 32 ans, deux Haut-Savoyards surnommés les Soul Flyers, ont inventé un dérivé de sport extrême qu'ils présentent officiellement aujourd'hui à Paris : le wingsuit freestyle. Equipés d'une combinaison ailée gonflable, ces clones de Batman et Robin imaginent des figures dans le vide tout en flirtant, parfois, avec les falaises.

 

Dans une vidéo exceptionnelle que nous dévoilons sur notre site Internet, on les voit plonger à 3 000 m du plancher des vaches d'un hélicoptère au cœur des Dolomites, en Italie. Sur le dos sans rien voir devant eux ou sur le ventre, en se tenant la main ou en étant superposés, ces deux professionnels sponsorisés par une célèbre boisson énergisante offrent durant quatre-vingt-dix secondes sous un ciel bleu un ballet aérien riche en changements de direction.

 

Une chorégraphie savamment préparée

 

« Dès que je vois que ça déroule bien, j'arrive à m'éclater », s'enthousiasme Fred, encore sur son petit nuage. Alors que le wingsuit est d'ordinaire pratiqué à l'horizontale, eux ont choisi d'innover en optant pour un jeu vertical avant bien sûr d'ouvrir leur parachute ! Cette chorégraphie à 200 km/h dans un décor de rêve a été savamment préparée. « On travaille les figures en soufflerie que l'on répète en l'air lors d'entraînements. Juste avant de décoller, on réitère aussi nos gestes au sol pour recaler la synchronisation », explique Fred, 16 000 sauts en parachute à son compteur, autant que son compère Vince.

 

Le duo, multiple champion du monde de chute libre, refuse l'appellation de trompe-la-mort. « On a toujours les risques en tête, une appréhension au moment de sauter à partir du moment où il y a du relief. Cela renforce notre concentration. On est des humains, pas des robots, même si on essaie de ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant