Le bac à l'heure de l'Euro : «Moi, je réviserai à la mi-temps»

le
1
Le bac à l'heure de l'Euro : «Moi, je réviserai à la mi-temps»
Le bac à l'heure de l'Euro : «Moi, je réviserai à la mi-temps»

« C’est inévitable, soupire Youssef, élève de terminale ES. Je vais devoir faire des impasses. » Pour le bac ? « Mais non, pour le foot ! Je ne vais pas pouvoir tout regarder, je vais faire l’impasse sur quelques matchs pour réviser », explique le jeune homme, attablé jeudi après-midi dans une salle du lycée Mozart, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), pour une séance de travail en petit groupe avec le prof de maths. Cahiers ou télé ? A six jours du coup d’envoi du bachot — l’épreuve inaugurale de philosophie débute mercredi à 8 heures —, le dilemme se pose à bon nombre d’élèves de terminale… et donne quelques sueurs froides à leurs profs et encadrants.

 

« La concurrence de l’Euro va être problématique pour certains, je dirais que cela va impacter les révisions d’environ 15 % des élèves », pronostique Frédéric Brouzes, le proviseur du lycée Mozart. Il se souvient que, dans un autre établissement du sud de la France, il y a six ans, pendant le Mondial de foot en Afrique du Sud, le lycée avait dû brancher une télé dans l’établissement… pour éviter la désertion des élèves ! Pas question pour le prof devenu proviseur de tenter l’expérience cette année. « Les temps ont changé », dit-il. Dehors, dans la cour ensoleillée, ce sont sur leurs smartphones que les ados se tiennent informés.

 

« Moi, je ne réviserai pas le bac français, je dois rentabiliser mon abonnement à beIN Sports », lance, bravache, un jeune de 1re ES (économique et sociale) assis sur un banc avec ses copains. Baskets, vestes de survêtement… Tous portent au moins un vêtement lié au foot. « Moi, je réviserai à la mi-temps ! rigole un autre. Et, en plus, c’est en ce moment les finales de NBA, qui passent la nuit. Je me couche tard… »

 

Pourtant, Méline, professeur d’EPS (éducation physique et sportive), ne croit pas que l’Euro changera les habitudes de ses élèves. « Entre la Ligue 1, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 7 mois

    De la graine de CGTiste