Le 4e Salon de l'immobilier et du tourisme portugais, à Paris en juin et à Lyon en juillet

le
0
Des promoteurs, agents immobiliers, constructeurs, architectes d'intérieur, voyagistes seront également présents et donneront des conférences pendant le salon, où les sept régions portugaises sont représentées. (Neirfy/Shutterstock.com)
Des promoteurs, agents immobiliers, constructeurs, architectes d'intérieur, voyagistes seront également présents et donneront des conférences pendant le salon, où les sept régions portugaises sont représentées. (Neirfy/Shutterstock.com)

(AFP) - La 4e édition du Salon de l'immobilier et du tourisme portugais, à Paris, aura lieu du 5 au 7 juin et attend quelque 25.000 visiteurs, dont de nombreux retraités désireux d'émigrer au Portugal, ont annoncé mardi ses organisateurs.

Pour la première fois, le salon aura aussi lieu au Centre de Congrès de Lyon, du 3 au 5 juillet, précisent-ils.

"L'attrait des Français pour le Portugal s'intensifie", estime la Chambre de commerce et d'industrie franco-portugaise (CCIFP), à l'initiative de l'évènement, rapportant que l'an dernier, 7.000 d'entre eux s'y sont installés.

En 2014, quelque 15.000 visiteurs sont venus au salon afin de bénéficier de conseils de professionnels de l'immobilier, de services juridiques, notariaux, touristiques et bancaires, indique la CCIFP dans un communiqué.

Des promoteurs, agents immobiliers, constructeurs, architectes d'intérieur, voyagistes seront également présents et donneront des conférences pendant le salon, où les sept régions portugaises sont représentées.

Les organisateurs s'attendent cette année à une affluence bien supérieure, au parc des expositions de la Porte de Versailles - elle avait déjà triplé l'an dernier, comparé à 2013.

"La mesure prise par le gouvernement portugais en 2013, exonérant l'impôt sur le revenu des retraités français installés au Portugal, est un atout supplémentaire pour un pays déjà très attractif", souligne Carlos Vinhas Pereira, président de la CCIFP, cité dans le communiqué.

Plus d'un logement sur cinq a été vendu à des étrangers au Portugal en 2014, soit 23.000 maisons et appartements, en premier lieu aux Britanniques, suivis des Chinois et Français (au nombre de 3.680), selon un bilan provisoire établi par l'Association des agents immobiliers du Portugal, fin janvier.

Douceur du climat, niveau de vie moins cher, prix immobiliers au plus bas et exonération fiscale accordée depuis 2013 aux retraités européens sur leurs pensions ont été autant d'arguments pour s'exiler ou investir dans ce pays.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant