Le 4-3-3 : les toques du PAF

le
0
Le 4-3-3 : les toques du PAF
Le 4-3-3 : les toques du PAF

Alors que démarre la saison 6 de Top Chef, que les étoiles 2015 ont été dévoilées ce lundi midi, petite revue d'effectif des toques médiatiques qui passent les plats à la télévision.

[BLOCK]Maïté : Véritable tête brulée, le dernier rempart empêche les frappes de se faufiler comme des anguilles. Ne laisse rien passer. Sauf le cholestérol.

[BLOCK]David Martin : Fils de l'immense Jacques, il prépare sa tambouille sans laisser de souvenirs impérissables. Reste trop collé à la ligne.

[BLOCK]Jean-Pierre Coffe : Dur sur l'homme, sa gloire passée inspire crainte et respect. Coupable de nombreux contre-son-camp depuis une traîtrise chez Leader Price.

[BLOCK]Babette de Rozières : Officiant sur France Ô et France 5, elle signe d'élégantes interventions. Transforme les chevilles en tartare à l'approche de Mimie Mathy.

[BLOCK]Philippe Etchebest : Cauchemar des attaquants, il pousse des gueulantes à la hauteur d'un meilleur ouvrier de France. Mais l'ancien rugbyman a trop tendance à chercher le contact et à jouer vers l'arrière.

[BLOCK]Jean Imbert : Le vainqueur de la saison 3 de Top Chef se repose sur sa technique. Réclame une rallonge dès qu'il enchaîne les bonnes performances. Comme à l'Acajou.

[BLOCK]Norbert Tarayre : Moitié marmiton, moitié amuseur, il cannibalise souvent le ballon. Lorsque son One Man Show Patate ne suffit pas, il sert Imbert.

[BLOCK]Cyril Lignac : Boulimique médiatique, la tête de gondole se démultiplie au milieu avec gourmandise, parfois trop croqueur même. Ce joueur omniprésent s'est beaucoup inspiré du jeu de Jamie Oliver.

[BLOCK]Joël Robuchon : Avec son palmarès long comme le bras et plus d'étoiles que la Seleção et la Mannschaft, il assaisonne son monde comme personne. Un taulier.

[BLOCK]Marc Veyrat : D'avantage que l'ETG, le Savoyard régale sur le front de l'attaque. Doté d'une excellente hygiène de vie à base d'herbes, il enchaîne les coups du chapeau. Pour le plus grand bonheur de Dupraz.

[BLOCK]Gordon Ramsay : Simon Cowell des fourneaux, l'Écossais bonifie les causes perdues partout où il passe. Bouillant, il laisse souvent ses partenaires à dix pour mieux remplir les heures creuses de la TNT.

Remplaçants :

[BLOCK]Yves Camdeborde : Un type qui a supporté aussi longtemps Sébastien Demorand et Carole Rousseau ne peut être mauvais.

























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant