Le 1er semestre de Veritas en nette hausse

le
0

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Bureau Veritas a publié mercredi des résultats en nette hausse au premier semestre et a annoncé que sa croissance organique devrait être au second semestre "en ligne" avec celle des six premiers mois de l'année (+4,7%), avant un probable rebond de certains secteurs en 2014.

Le spécialiste des services d'évaluation de conformité et de certification a aussi confirmé qu'il devrait enregistrer en 2013 une progression solide de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel ajusté malgré un environnement difficile en Europe et une activité d'exploration minière en baisse.

Il a également réitéré les objectifs de son plan stratégique pour la période 2012-2015, qui incluent une croissance de 9% à 12% en moyenne par an de ses ventes à taux de change constants, avec une progression organique annuelle de 6% à 8%.

Bureau Veritas a souligné que les principaux moteurs de sa croissance restaient l'industrie, les biens de consommation et les services aux gouvernements.

Le segment matières premières affiche pour sa part une légère progression, le recul des activités liées à l'exploration minière ayant été compensé par une croissance plus forte qu'attendu dans les produits pétroliers, et la marine reste en retrait mais ses prises de commandes ont plus que doublé.

Cette progression des commandes de la marine "laisse augurer probablement une croissance plus intéressante pour 2014", a déclaré lors d'une conférence téléphonique le directeur général Didier Michaud-Daniel, qui mise également sur un rebond de la construction et des matières premières.

"La dynamique n'a pas ralenti (dans les pays à forte croissance), où nous réalisons 55% de notre chiffre d'affaires. C'est évidemment complètement lié au renforcement des réglementations et des investissements en infrastructures énergétiques, qui font que ces pays croissent beaucoup plus vite que les produits intérieurs bruts", a-t-il également souligné.

LA CHINE, PREMIER PÔLE D'EMPLOI DU GROUPE

Didier Michaud-Daniel a en outre fait savoir que la Chine continentale était devenue la première zone du groupe en termes d'effectifs, avec 8.000 personnes, devant la France (7.600 personnes), Bureau Veritas prévoyant d'ouvrir en septembre un nouveau siège social à Shanghai.

Le directeur général a aussi déclaré que le groupe souhaitait croître dans le gaz de schiste aux Etats-Unis et dans les projets de production d'énergie, avec notamment des contrats pour un projet nucléaire en Turquie.

Bureau Veritas a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 170,2 millions d'euros (+5,8%), un résultat opérationnel ajusté de 313 millions (+6,0%) et des ventes de 1.958 millions (+5,1% dont +4,7% de croissance organique).

Ses objectifs pour la période 2012-2015 incluent également une amélioration de sa marge opérationnelle ajustée de 100 à 150 points de base en 2015 (par rapport à 2011), et une croissance de son bénéfice net par action ajusté de 10% à 15% en moyenne par an entre 2011 et 2015.

L'action Bureau Veritas a clôturé mardi sur un cours de 22,375 euros, affichant un gain de 5,7% depuis le début de l'année après un bond de 50% en 2012, pour une capitalisation boursière proche de 9,9 milliards.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant