Le 1er Mai a rarement été apolitique

le
0
DÉCRYPTAGE - C'est à Paris en 1889, lors de la réunion de la IIe Internationale socialiste, que la date du 1er mai fut retenue pour célébrer la Fête du travail.

Qu'il est faux de croire que les 1er Mai sont, «par tradition», apolitiques en France! Depuis la première célébration de la Fête du travail en 1891 dans l'Hexagone - qui se solda par une fusillade faisant 9 victimes à Fourmies (Nord) -, les manifestations ont toujours été exploitées politiquement. Notamment par la gauche, qui y a longtemps trouvé le moyen de combattre le «grand capital». C'est à Paris en 1889, lors de la réunion de la IIe Internationale socialiste, que la date du 1er mai fut retenue pour célébrer la Fête du travail. L'idée émanait de Raymond Lavigne, un élu socialiste bordelais. Autre collusion, le maréchal Pétain décréta en 1941 le 1er mai journée fériée de «Fête du travail et de la concorde nationale» sur proposition de René Belin, un ex-dirigeant de l'aile communiste de la CGT devenu ministre du Travail.

Depuis dix ans, il ne s'est pas passé une occasion sans que la gauche appelle ses militants à gonfler les cortèges syndicaux pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant