Le 100e Tour, attrayant, musclé, et propre ?

le
0

Nouvelle étape de la caravane du Tour. C'était ce matin, dans un Palais des Congrès comble, pour la présentation de la nouvelle édition de la Grande Boucle. Cent ans, un anniversaire que le monde du cyclisme voulait heureux. L'occasion, comme dans le film diffusé ce matin, de revoir les plus belles images qui ont marqué un siècle d'efforts, un siècle de sueur. Dans les travées du Palais des Congrès, la magie opère, au moins quelques instants. " C'est normal, le Tour de France fait partie du patrimoine de notre pays " s'enthousiasme Raymond Poulidor qui s'est confié au Point.fr. Un parcours corsé Et les organisateurs, pour cette édition 2013, annonce une édition sans doute plus disputée que ne l'a été le Tour de l'an passé, qui s'est cantonné à se limiter à la vraie-fausse cohabitation britannique entre Christopher Froome et Bradley Wiggins. Car cet été, les difficultés débuteront dès les premières étapes (le 29 juillet), sur les routes sinueuses de la Corse, dernière région à n'avoir pas encore accueilli le Tour de France. " Départ inédit, esthétique et spectaculaire " résume Christian Prudhomme. Après trois étapes, le peloton disputera un contre-la-montre par équipe à Nice, longera la Méditerranée avant de rejoindre l'Ouest. Du spectacle en perspective, d'abord pour les spectateurs qui pourront admirer Albi, classé au patrimoine mondial de l'humanité, mais aussi le Mont Saint-Michel...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant