LDLC.com : Exercice 2009-2010

le
0

Communiqué

Un exercice profitable dans un contexte difficile

Perspectives 2010-2011

Une stratégie offensive pour améliorer la rentabilité et profiter de la reprise

M€

2008-2009

2009-2010

Chiffre d’affaires

149,65

148,21

Marge Brute

24,99

22,87

Résultat opérationnel courant

2,12

0,32

Résultat opérationnel

1,96

0,52

Résultat courant

1,73

0,35

Résultat des sociétés intégrées

1,14

0,30

Résultat net part du Groupe

1,13

0,33

Une hausse de 10% du chiffre d’affaires au second semestre

Malgré des conditions de marché difficiles, LDLC.com affiche sur l’ensemble de l’exercice 2009-2010 une stabilité de son activité proforma (hors NT communication, filiale cédée en juin 2009), En consolidé, le chiffre d’affaires ressort à 148,2 M€ contre 149,6 M€ (-1%). Cette stabilité bénéficie du net redressement de l’activité enregistré au second semestre : après un premier semestre en repli de 13,2%, le chiffre d’affaires du second semestre ressort en progression de 10% à 86,5 M€. La croissance est particulièrement soutenue au quatrième trimestre avec un chiffre d’affaires de 40,4 M€ en hausse de 15,9% (+17,1% en proforma). Comme attendu, ce rebond qui devrait se confirmer en 2010 profite du succès de Windows 7 qui est venu relancer les ventes de produits informatiques depuis son lancement en octobre 2009. Il démontre également la capacité de résistance et d’adaptation du Groupe dans un environnement moins favorable.

Des relais de croissance qui confirment leur potentiel

Au-delà de ses activités historiques, le Groupe a continué à investir sur ses nouveaux relais de croissance. LDLC.com a en particulier poursuivi ses efforts de développement du site de E-commerce Maqinea spécialisé dans la maison, les loisirs et le bien être. Des ressources ont également été allouées au développement d’Anikop, éditeur spécialisé dans les solutions de gestion des titres de paiement, filiale à 80% du Groupe. Au total, l’investissement sur les nouveaux marchés du Groupe ressort à 0,9 M€.

Ces deux activités qui ont totalisé plus de 1,7 M€ de chiffre d’affaires en 2009-2010 connaissent une croissance à deux chiffres et affichent des marges brutes supérieures à 40%. Elles constituent de ce fait des vecteurs solides pour le développement futur.

Une rentabilité préservée

Le redressement de l’activité enregistré au second semestre s’accompagne d’une nette amélioration des résultats par rapport à la première partie de l’exercice. La marge brute progresse de plus de 43% au second semestre par rapport au premier semestre 2009-2010. Elle ressort à 22,9 M€ sur l’exercice et représente 15,4% du chiffre d’affaires. La structure de charge est restée étroitement encadrée. Les charges de personnel et le poste autres achats et charges externes s’établissent à 20,57 M€ contre 20,63 M€ sur l’exercice 2008-2009. Ces évolutions, conformément aux objectifs fixés, permettent de compenser les pertes du premier semestre et d’afficher un résultat opérationnel positif de 520 K€ sur l’ensemble de l’exercice. Il est par ailleurs à noter que ce résultat opérationnel intègre des coûts liés à des décisions stratégiques prises pour assurer le retour développement solide avec la reprise (opérations de déstockage non récurrentes afin de consolider la structure bilancielle, investissements dans Maginea et Anikop…). L’impact total de ces décisions s’établit à environ 2 M€.

Le résultat net part du Groupe est positif à hauteur de 330 K€.

Une amélioration de la situation de trésorerie

Une structure financière sécurisée

Au cours de l’exercice, une attention particulière a été portée à l’optimisation des flux d’exploitation et d’investissement. Cette mobilisation s’est traduite par une amélioration de près de 2,5 M€ de la situation de trésorerie par rapport à la clôture du dernier exercice au 31 mars 2009.

Avec 11 M€ de capitaux propres et un endettement financier moyen/long terme marginal, la structure financière reste solide et permet d’aborder les prochains mois en toute sérénité.

Des mesures d’abaissement du point mort et d’optimisation de la rentabilité qui vont porter leurs fruits dès 2010-2011

Au cours des derniers mois, LDLC.com a par ailleurs pris des mesures d’abaissement du point mort et d’optimisation de la rentabilité qui vont prendre leur mesure dès l’exercice 2010-2011 :

- Réduction de l’espace logistique et renégociation des loyers

- Mise en location d’une partie du siège jusqu’ici inoccupée

- Bénéfices en année pleine des efforts d’optimisation des stocks engagés en 2009

L’ensemble de ces mesures devrait générer dès le nouvel exercice une économie de 1,5 M€ et se traduire par un abaissement du point mort de plus de 10M€.

Prêt pour profiter de la reprise

Un début d’exercice bien orienté

En termes d’activité, et malgré la prudence imposée par l’environnement économique général, le Groupe affiche également des perspectives plus favorables. Sur ses activités historiques, LDLC.com devrait continuer à profiter de la reprise, portée depuis le second semestre 2009, par le déploiement de Windows 7. L’accélération de la croissance d’Anikop et de Maginea devrait également être au rendez-vous. Ces perspectives positives sont confortées par la croissance soutenue constatée depuis le début du nouvel exercice.

Prochains rendez-vous :

Chiffre d’affaires du premier trimestre : mercredi 28 juillet

LDLC.com est coté sur le compartiment C de Nyse Euronext Paris

Code ISIN : FR 00000 75 442

ACTIFIN

Relations investisseurs

Stéphane RUIZ

sruiz@actifin.fr - Tél : 01 56 88 11 11

Relations presse

Emilie Dèbes

edebes@actifin.fr - Tél : 01 56 88 11 23


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant