LDC : Résultats annuels 2012-2013

le
0

Paris, le 22 mai 2013

 

2012-2013

Un exercice impacté

par les prix des matières premières

 

En M€

Exercice 2011-2012

Exercice 2012-2013

Tonnages

634 177

658 772

Chiffre d’affaires

2 774,4

2 923,1

Résultat opérationnel courant

En % du chiffre d’affaires

93,4

3,4%

85,9

2,9%

Résultat opérationnel

96,1

87,5

Résultat financier

0,6

2,1

Impôt société

39,6

29,0

Résultat net part du Groupe

56,4

60,5

Capacité d’autofinancement

137,8

136,5

Sur l’ensemble de l’exercice 2012-2013, le chiffre d’affaires du Groupe ressort en progression de 5,4 % à plus de 2,9 Mds€. A périmètre identique, la croissance 0000e0st00 de 4,7 %.

La progression du chiffre d’affaires s’accompagne d’une hausse de 3,9 % des tonnages commercialisés.

Volaille : progression des volumes et prise de parts de marché

En France, l’activité hors amont enregistre un chiffre d’affaires de plus de 2 Mds €, en progression de 6,1 % (+ 5,0 % à périmètre identique). Dans un contexte particulier, marqué par le niveau élevé des prix des matières premières, le Groupe a encore renforcé sa pénétration sur les produits élaborés et à marques.

Sur les autres familles de produits, la restructuration de la filière associée à la bonne résistance de la consommation ont soutenu les volumes, en hausse de 6,7% sur l’exercice (+ 5,4 % à périmètre identique).

                International : croissance de près de 11%

A l’international(200,8 M€ de chiffre d’affaires), la croissance du chiffre d’affaires de 10,6% a été portée par les performances enregistrées en Pologne. Sur ce pays, qui concentre près de 90% du chiffre d’affaires du pôle, le Groupe bénéficie des investissements et de l’évolution du mix produits au profit des gammes à valeur ajoutée découpes et élaborés.

Traiteur : poursuite de la mutation vers la valeur

Sur ce pôle, les ventes de l’exercice progressent de 1,5 % pour ressortir à 501,5 M€ tandis que les volumes vendus reculent de 2,6 % illustrant la focalisation des efforts commerciaux sur les gammes les plus contributives. La poursuite de cette stratégie centrée sur la valeur a été au cœur de l’amélioration des résultats sur ces activités.

Une bonne résistance de la rentabilité du Groupe

Le résultat opérationnel courant de l’exercice ressort à 85,9 M€ contre 93,4 sur l’exercice 2011-2012. Ce repli limité à 8% constitue une bonne performance compte tenu de l’impact des prix des matières premières sur l’ensemble des pôles.

Sur le pôle volaille, l’évolution du résultat opérationnel courant, qui passe de 91,3 M€ à 79,5 M€, intègre cet effet matières et reflète l’évolution du mix-produits. A l’International, malgré le contexte de marché, le résultat opérationnel courant reste stable à 7,6 M€ grâce à la réduction des pertes en Espagne et à une bonne performance polonaise. Enfin, dans le traiteur les pertes sont ramenées de -5,6 M€ à -1,2 M€ confirmant le redressement des activités de Marie.

Le résultat opérationnel s’établit à 87,5 M€. Après intégration du résultat financier et de l’impôt société, le résultat net part du Groupe ressort à 60,5 M€.

Au regard de ces résultats, il sera proposé à l’Assemblée Générale du 22 août un dividende inchangé de 1,8 € par action.

Une structure financière encore renforcée

LDC achève l’exercice avec près de 658 M€ de capitaux propres, une trésorerie nette de plus de 53 M€ et une capacité d’autofinancement de 136,5 M€ permettant de maintenir un niveau d’investissement élevé (plus de 97 M€ sur l’exercice).

2013-2014 : innovation, compétitivité et défense des filières françaises

Au regard de la forte volatilité des prix de matières premières, le Groupe aborde le nouvel exercice avec prudence tout en maintenant le cap dans sa stratégie de valeur. En France, dans la volaille comme dans le traiteur, la consommation sera soutenue par la poursuite des efforts d’innovation et de nouvelles initiatives en matière de valorisation des filières d’approvisionnements françaises.

En Pologne, dans un contexte de marché européen plus difficile, le développement des gammes élaborées et de découpes restera une priorité.

Au niveau industriel, de nouvelles étapes seront franchies en matière de spécialisation et de modernisation des sites, afin de renforcer la compétitivité du Groupe dans la volaille et de confirmer l’amélioration des résultats des activités traiteur. Dans cette perspective, 100 M€ d’investissements sont programmés sur l’exercice.

Grâce aux bénéfices de ces mesures industrielles, le pôle traiteur devrait retrouver au cours de ce nouvel exercice la voie de la profitabilité avec un objectif de résultat opérationnel courant fixé à           4 M€.

Enfin, au cours des prochains mois, LDC entend continuer à jouer un rôle moteur dans la consolidation de la filière avicole en France comme à l’International.

Prochain rendez-vous :

Chiffre d’affaires du 1er trimestre

10 juillet 2013

 

CONTACTS

http://www.agis-sa.fr/plats-cuisines/01-qui/img/logo-LDC.gif

actifin gris foncé

 

Roland Wolfrum

Directeur Administratif et Financier    

02 43 62 70 00

roland.wolfrum@ldc.fr

Stéphane Ruiz

Directeur Associé

01 56 88 11 11

sruiz@actifin.fr

Investisseurs

Alexandre Commerot

01 56 88 11 18

acommerot@actifin.fr

Presse

Jennifer Julia

01 56 88 11 19

Jjullia@actifin.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant