LDC : Premier semestre 2012-2013

le
0

Résistance dans un contexte difficile

En M€

Premier semestre 2011-2012

Premier semestre 2012-2013

Tonnages

313 656

314 305

Chiffre d’affaires

1 343,0

1 362,6

Résultat opérationnel courant

En % du chiffre d’affaires

32,3

2,4%

37,7

2,8 %

Résultat opérationnel

32,3

38,1

Résultat net part du Groupe

19,5

24,4

Capacité d’autofinancement

55,3

60,9

Au titre du premier semestre de l’exercice 2012-2013, le Groupe LDC annonce la réalisation d’un chiffre d’affaires de 1 362,6 M€ contre 1 343,0 M€ au premier semestre 2011-2012, affichant une hausse de 1,5 %. Les tonnages commercialisés progressent de 0,2 %.

France : croissance et prise de parts de marché
Dans la volaille, le Groupe affiche un niveau d’activité en progression dans un contexte marqué par la forte hausse des prix des matières premières. En France, l’activité hors amont enregistre un chiffre d’affaires de 937,7 M€ en progression de 3,2 % comparé au premier semestre 2011-2012. Sur la période, les volumes commercialisés progressent de 4,6 %.

Au cours du semestre, le Groupe a renforcé sa pénétration sur toutes les familles de produits. Sur les produits à forte valeur ajoutée (élaborés et labels en particulier), l’activité a profité des efforts d’innovation conjugués aux bonnes performances des produits à marques. Sur les autres familles de produits, la restructuration de la filière associée à une bonne tenue de la consommation s’est traduite par une progression soutenue des volumes, particulièrement nette au second trimestre.

International : performances toujours solides en Pologne
A l’International, le chiffre d’affaires du pôle progresse de 5,4 % à 87,9 M€ (+ 6,4 % à périmètre identique). En Pologne (86,8 % du chiffre d’affaires international), les performances bénéficient des investissements industriels réalisés au cours des derniers mois et de l’évolution du mix produits au profit des gammes à valeur ajoutée. A taux de change constant, le chiffre d’affaires progresse de 12,4 % pour une hausse de 4,2 % des volumes commercialisés.

Traiteur : une étape importante dans le redressement de Marie Sur le Traiteur, le ch
iffre d’affaires du semestre ressort à 234,0 M€ en baisse de 5,7 % tandis que les volumes affichent un repli de 8,9 %. Ce recul s’explique par le changement de date de clôture du pôle . A période comparable, le chiffre d’affaires ressort en légère progression à 0,8 % tandis que les volumes accusent un repli de 2,9 %. Les actions permettant le redressement du pôle, telles que la refonte de l’organisation, la relance des investissements industriels ou encore le désengagement des familles de produits à faible rentabilité entreprises dès le rachat de Marie ont été poursuivies et commencent à produire leurs effets.

Des résultats qui intègrent un effet de base favorable
Sur l’ensemble des activités, le résultat opérationnel courant ressort en progression à 37,7 M€ contre 32,3 M€ au premier semestre 2011-2012. Cette évolution bénéficie d’un effet de base favorable, le premier semestre 2011-2012 ayant été marqué par un contexte de prix des matières premières plus élevé non compensé par les hausses de prix.

Sur le pôle volaille France, le résultat opérationnel courant du pôle volaille ressort à 39,9 M€ contre 37,1 M€ au premier semestre 2011-2012. Cette progression profite de l’évolution favorable de l’activité tant en valeur qu’en volumes. La marge opérationnelle reste maîtrisée pour représenter 3,8% du chiffre d’affaires contre 3,7% sur la même période de l’exercice précédent.

A l’international, le résultat opérationnel courant ressort à 2,2 M€ contre une perte de 0,3 M€ au premier semestre 2011-2012, grâce aux bonnes performances de la Pologne.

Sur le pôle Traiteur, le résultat opérationnel courant reste négatif à hauteur de 4,4 M€ contre une perte de 4,5 M€ au premier semestre 2011-2012 (-6,6 M€ à période comparable). Cette amélioration illustre les bénéfices des mesures industrielles et commerciales prises en vue du redressement des activités de Marie.

Le résultat opérationnel s’établit à 38,1 M€ contre 32,3 M€. Après intégration du résultat financier (1,5 M€ contre 0,3 M€ au premier semestre 2011-2012) et de l’impôt sur les sociétés (15,4 M€), le résultat net part du Groupe ressort à 24,4 M€.

Une structure financière solide
LDC achève le premier semestre de l’exercice avec des capitaux propres de 623 M€, une trésorerie nette de plus de 39 M€ et une capacité d’autofinancement de 60,9 M€ en hausse de plus de 10 %. Cette situation financière solide constitue un atout décisif dans le financement des investissements industriels (100 M€ programmés sur l’exercice) et la consolidation de la filière tant en France qu’en Europe.

Deuxième semestre : des revalorisations nécessaires face à la hausse des matières premières
Le Groupe aborde le second semestre avec prudence tout en réaffirmant sa capacité de résistance dans un contexte plus difficile. Face aux tensions persistantes sur les matières premières, deux hausses tarifaires ont été obtenues. Afin de préserver l’équilibre de l’ensemble de la filière, une troisième revalorisation s’avère toutefois indispensable. Sous cette condition, le Groupe se fixe un objectif de résultat opérationnel courant dans la volaille en France compris entre 75 et 80 M€ pour l’ensemble de l’exercice.

A l’International, également marqué par la hausse des matières premières, le Groupe reste confiant sur sa capacité à renouveler, grâce à la Pologne, la bonne performance enregistrée en 2011-2012, soit un résultat opérationnel courant supérieur à 7 M€.

Enfin, dans le traiteur, le retour à la profitabilité des activités de Marie devrait être au rendez-vous permettant de réduire les pertes de l’ensemble du pôle par près de trois par rapport à 2011-2012 à environ 2 M€.

Au total, LDC se fixe un objectif de résultat opérationnel courant pour l’ensemble de l’exercice compris entre 80 et 85 M€, en repli de 10 à 15%.

Prochain rendez-vous :
Chiffre d’affaires troisième trimestre
Le 8 janvier 2013 après Bourse

CONTACTS

Roland Wolfrum
Directeur Administratif et Financier
02 43 62 70 00
roland.wolfrum@ldc.fr

Stéphane Ruiz
Directeur Associé
01 56 88 11 11
sruiz@actifin.fr

Investisseurs
Alexandre Commerot
01 56 88 11 18
acommerot@actifin.fr

Presse
Jennifer Julia
01 56 88 11 19
Jjullia@actifin.fr
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant