LDC: Premier semestre 2008-2009 Résistance sur un marché européen fortement dégradé

le
0

En M€

Premier semestre

2007-2008

Premier semestre

2008-2009

Variation (en %)

Volaille dont :

766,0

823,1

+7,4%

- France

684,3

739,6

+8,1%

- International

81,7

83,5

+2,3%

Traiteur

94,3

106,9

+13,4%

Total Groupe

860,3

930,0

+8,1%

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre de l’exercice 2008-2009 (mars 2008 à août 2008) ressort à 930,0 M€ en progression de 8,1% (+8,8% à périmètre et taux de change constant).

Le second trimestre affiche une croissance de 7,0% à près de 459,3 M€ (+7,9% à périmètre et taux de change constant).

Volaille :

Le chiffre d’affaires du pôle s’inscrit en croissance de 7,4% à 823,1 M€.

France :

Hors amont, le chiffre d’affaires du premier semestre s’établit à 636,6 M€, en croissance de 5,7%. Cette croissance est réalisée uniquement en organique. En volume, l’activité marque un repli de 4,3% dans un contexte de baisse générale de la consommation au cours des derniers mois.

Le second trimestre enregistre un chiffre d’affaires hors amont de 314,5 M€, en croissance de 4,9% (-3,7% en volume).

International :

Sur un marché européen fortement dégradé, en particulier en Espagne, LDC a été confronté à une forte hausse du prix de revient de la volaille vivante ; cette forte hausse n’a pas été répercutée face à des prix de vente en baisse sur un marché déséquilibré. Cette situation pèse sur le chiffre d’affaires du semestre en progression limitée de 2,3% (-17,2% en volume). Cette baisse intègre également les conséquences de l’incendie du site de Torun en Pologne.

Sur le second trimestre, le chiffre d’affaires ressort en repli de 0,2% à 42,7 M€ (-17,9% en volume).

Traiteur :

Le pôle traiteur enregistre un chiffre d’affaires de 106,9 M€ au premier semestre, en croissance de 13,4%. En volume, la progression est de 10,2%.

Au second trimestre le chiffre d’affaires du pôle s’établit à près de 52,6 M€.

Dans un contexte difficile, le Groupe continuera à s’appuyer sur ses fondamentaux : marques fortes, capacité d’innovation et solidité financière. Ces fondamentaux lui permettront de continuer à affirmer sa différence sur ses marchés. Ils seront également des atouts décisifs dès le retour à un environnement économique plus favorable.

Ce retour permettra à la volaille de retrouver toute sa place dans la consommation compte tenu des atouts dont elle dispose : rapport qualité prix, équilibre et valeur nutritionnelle.

Eléments de comparaison trimestrielle du chiffre d’affaires consolidé

En M€

Premier trimestre

Deuxième trimestre

2007-2008

2008-2009

% var

2007-2008

2008-2009

% var

Volaille dont :

382,6

416,4

+8,8%

383,4

406,7

+6,1%

- France

343,7

375,6

+9,3%

340,6

364,0

+6,8%

- International

38,9

40,8

+4,9%

42,8

42,7

-0,2%

Traiteur

48,3

54,3

+12,4%

46,0

52,6

+14,3%

Total Groupe

430,9

470,7

+9,2%

429,4

459,3

+7,0%

CONTACTS

LDC – André Delion – 02 43 62 70 00 – andre.delion@ldc.fr

CODE ISIN FR0000053829 LOUP

ACTIFIN – Stéphane Ruiz – 01 56 88 11 11 – sruiz@actifin.fr

REUTERS LDCP.PA

BLOOMBERG LOU FP


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant