LDC (J4) : Lyon arrache un point synonyme d'espoir contre la Juventus Turin

le , mis à jour à 22:50
0
LDC (J4) : Lyon arrache un point synonyme d'espoir contre la Juventus Turin
LDC (J4) : Lyon arrache un point synonyme d'espoir contre la Juventus Turin

Longtemps mené au score sur le terrain de la Juventus Turin, Lyon est parvenu à égaliser en fin de match. Avec ce point du match nul, l'OL n'est pas encore éliminé de la Ligue des Champions. Mais il faudra un sacré concours de circonstances pour que le club rhodanien poursuive sa route en C1.

Le debrief

C’est un espoir un peu fou, mais c’est un espoir quand même. Grâce à un but inespéré de Corentin Tolisso en fin de match, Lyon est parvenu à ramener un point de son déplacement de Turin ce mercredi soir. Un point qui permet aux Lyonnais de ne pas quitter la Ligue des Champions dès la quatrième journée, ce qui, sur le papier, aurait eu valeur de nouvel affront, un an après un premier camouflet en phase de poules. Ce but tardif inscrit de la tête par le milieu de terrain rhodanien, c’est aussi la conséquence d’une gestion trop attentiste de la Juventus. Rapidement devant au score grâce un penalty bêtement concédé par l’OL, la Vieille Dame n’a pas forcé son talent pour tuer le match, malgré une emprise certaine sur la rencontre. Et dans la dernière demi-heure, Massimiliano Allegri a rapidement fait tourner, sortant tour à tour Bonucci et Pjanic, légèrement touchés. Des choix discutables qui ont permis aux troupes de Bruno Genesio de revenir dans la partie, avec enfin de l’audace en fin de match. Car avant cela, les Lyonnais avaient été fidèles à ce qu’ils sont depuis le début de la saison : brouillons. Auteurs d’erreurs défensives flagrantes à ce niveau, incapables d’amener un peu de folie offensivement, et surtout trop timides dans leur pressing, les coéquipiers de Maxime Gonalons ont eu besoin de temps pour se mettre au niveau requis par un tel rendez-vous. Et ce retard à l’allumage leur coûte sans doute un exploit plus fort encore au Juventus Stadium. Un exploit qui leur aurait permis d’espérer et non de rêver. Car avec ce match nul, si l’OL n’est pas encore éliminé de la course aux huitièmes de finale, il lui faudra compter sur un sacré concours de circonstances : prendre six points et compter sur une défaite de Séville contre la Juventus. Ou faire le plein et espérer deux faux-pas turinois contre Séville et...Zagreb.

Le film du match

9eme minute Joli mouvement collectif des Lyonnais. Sur le côté gauche, Fekir temporise avant de glisser le ballon en retrait à Lacazette. En une touche, ce dernier lance Rybus qui prend de vitesse Bonucci et tente sa chance de près dans un angle légèrement fermé, mais Buffon repousse le danger avec le pied. 13eme minute (1-0) Penalty pour la Juventus ! Servi dans la surface par Higuain, Sturaro est dos au but mais Diakhaby commet une erreur de jeunesse en poussant l’Italien. Logiquement, M.Kuipers accorde un penalty aux Turinois, que Higuain se charge de transformer. 25eme minute Bon débordement d’Evra qui centre en bout de course mais Tolisso repousse de la tête. Plein axe, le ballon revient sur Marchisio qui tente une frappe puissante à 20 mètres du but de Lopes. Le cadre se dérobe de peu ! 39eme minute Mammana perd le ballon juste devant sa surface de réparation. Mandzukic en profite et décale Higuain, seul au point de penalty. Mais l’Argentin, servi un peu trop dans le dos, n’arrive pas à cadrer et envoie sa frappe au-dessus : l’OL s’en sort très bien. 45eme minute Ghezzal sort enfin de sa boîte. Trouvé par Rafael sur une touche offensive, le Lyonnais échappe à la vigilance d’Evra et tente sa chance du pied gauche à plus de 20 mètres. Ça passe juste à côté ! 75eme minute Cornet entre dans la surface turinoise par la gauche. L’ancien Messin tente d’envoyer une frappe fort en direction du but de Buffon, mais Barzagli se jette pour dévier sa tentative en corner. 85eme minute (1-1) But de Lyon ! Sur un modèle de coup-franc lointain de Ghezzal, Tolisso surgit dans le dos des défenseurs turinois et croise sa tête pour laisser Buffon sans réaction. 93eme minute Barzagli se déchire sur un dégagement lyonnais. Darder en profite pour lancer Lacazette qui entre dans la surface avec la balle de match au bout du pied, l’attaquant de l’OL ne trouve pas le cadre.

Tops et flops

TOP 3 Cantonné à un statut de remplaçant le plus souvent depuis le début de la saison, Patrice EVRA a profité de la réception de Lyon pour montrer qu’il était encore au niveau malgré ses 35 ans. De retour de blessure, le Français a été omniprésent dans son couloir gauche : 102 ballons et 100% de duels aériens remportés. Son activité a aussi contraint Ghezzal à défendre, ce qui n’est clairement pas le point fort de l’Algérien. Son Euro avait déjà permis d’admirer sa qualité de passe longue, mais ceux qui suivent assidûment la Juventus Turin n’ont pas dû être surpris par le niveau de jeu de Leonardo BONUCCI contre l’OL. Infranchissable défensivement qu’il soit positionné dans une défense à trois ou à deux, l’international italien est aussi redoutable offensivement quand il envoie de longs ballons tendus dans la surface adverse. Les Lyonnais ont failli encaisser un deuxième but sur l’un d’eux en deuxième période avant que Bonucci, touché derrière la cuisse, ne cède sa place à Benatia à l’heure de jeu. Une sortie qui a destabilisé les Bianconeri. Joueur le plus expérimenté en Ligue des Champions dans les rangs de l’OL, Maxime GONALONS a bien tenté de pousser ses jeunes partenaires. Au four et au moulin en première période, le capitaine lyonnais a gratté plusieurs ballons et a régné en maître dans le domaine aérien. C'est grâce à lui que les Gones sont restés dans le coup. FLOP 3 Aligné d’entrée par Bruno Genesio, Mouctar DIAKHABY n’a pas tenu la distance. A 19 ans, on craignait une erreur de jeunesse de sa part et elle a eu lieu bien trop rapidement dans cette partie. En poussant naïvement Sturaro dans la surface lyonnaise, Diakhaby a offert un penalty à la Juventus. Auteur d’une grosse bévue en première période lui aussi, Mammana a su élever son niveau de jeu et a réussi deux interventions importantes en seconde période. En deux matchs contre la Juventus, Alexandre LACAZETTE n’aura tiré que deux fois au but, dont un penalty manqué. Décevant il y a quinze jours à Lyon, l’attaquant de l’OL l’a encore été ce mercredi soir au Juventus Stadium. Pas aidé par ses partenaires, l’international français n’a jamais mis en difficulté la défense de la Juve, et a parfois fait les mauvais choix dans ses transmissions. S’il veut franchir un palier, Lacazette va devoir aussi se montrer décisif dans les très grands rendez-vous. Si Ghezzal a eu le temps de sauver sa prestation médiocre en fin de match, en délivrant une passe décisive géniale pour Tolisso, Nabil FEKIR n’a pas eu droit à ce privilège, son entraîneur ayant choisi de le remplacer à un quart d’heure de la fin de la rencontre. Un changement pas forcément illogique, tant l’international français s’est montré décevant. Pas assez présent aux avant-postes et incapable de trouver son partenaire d’attaque Lacazette, Fekir devra hausser son niveau de jeu dans ce type de match à l’avenir.

Monsieur l’arbitre au rapport

Un penalty logiquement accordé à la Juventus, six cartons sortis assez justement : M.Kuipers a réussi son match ce mercredi soir.

La feuille de match

C1 (4eme journée - Groupe H) / JUVENTUS TURIN - LYON : 1-1

Juventus Stadium (40 356 spectateurs) Temps humide - Pelouse excellente Arbitre : M.Kuipers (7) Buts : Higuain (13eme, sp) pour la Juventus Turin - Tolisso (85eme) pour Lyon Avertissements : Pjanic (38eme), Barzagli (58eme), Marchisio (84eme) et Sturaro (88eme) pour la Juventus Turin - Darder (90eme) et Ghezzal (93eme) pour Lyon Expulsion : Aucune Juventus Turin Buffon (cap) (5) - D.Alves (5), Barzagli (5), Bonucci (7) puis Benatia (67eme), Evra (7) - Khedira (5), Marchisio (5), Sturaro (5), Pjanic (5) puis Alex Sandro (67eme) - Higuain (6) puis Cuadrado (83eme), Mandzukic (5) N'ont pas participé : Neto (g), Rugani, Hernanes, Kean Entraîneur : M.Allegri Lyon A.Lopes (5) - Rafael (5), Mammana (5), M.Diakhaby (3), Morel (5) - Ghezzal (5), Gonalons (cap) (7), Tolisso (6), Rybus (5) puis Cornet (71eme) - Fekir (4) puis Darder (77eme), Lacazette (4) N'ont pas participé : Gorgelin (g), Yanga-Mbiwa, Tousart, Grenier, Ferri Entraîneur : B.Genesio
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant