LDC (J4) : Le Real Madrid tenu en échec par Varsovie, Séville cartonne face au Dinamo

le , mis à jour à 22:55
0
LDC (J4) : Le Real Madrid tenu en échec par Varsovie, Séville cartonne face au Dinamo
LDC (J4) : Le Real Madrid tenu en échec par Varsovie, Séville cartonne face au Dinamo

Grosse surprise à Varsovie où le Real Madrid a été tenu en échec par le Legia (3-3). Dans ce groupe F, Dortmund, tombeur du Sporting (1-0), a validé sa qualification pour les huitièmes alors que les Madrilènes devront patienter. Dans les autres rencontres, Séville et Leicester ont fait un grand pas vers la qualification.

Groupe E : Monaco est en pole mais tout le monde peut encore rêver

Monaco en démonstration face au CSKA Moscou (3-0), le Bayer Leverkusen est allé battre Tottenham sur la pelouse de Wembley (1-0). Après une première période sans beaucoup de saveur, hormis une belle frappe de Chicharito, le second acte a été plus animé. Le public anglais a réclamé par deux fois un penalty pour ses protégés mais l’arbitre a choisi de ne pas siffler. Et c’est finalement Leverkusen qui, peu après l’heure de jeu, a réussi à trouver la faille. Kampl, à l’affût sur une frappe contrée de son coéquipier Aranguiz, a trompé Lloris de près. Après trois nuls consécutifs, le Bayer s’est complètement relancé dans ce groupe et figure à la deuxième place, juste derrière Monaco. Mais Tottenham et même le CSKA (qui n’a que de très minces espoirs) peuvent encore espérer valider une qualification pour les huitièmes de finale.

Groupe F : Le Real tenu en échec, c'est Dortmund qui valide sa qualification

Le Real Madrid pensait obtenir son ticket pour les huitièmes de finale. Il a finalement frôlé l’humiliation sur la pelouse du Legia Varsovie (3-3). Tout a pourtant parfaitement commencé pour les hommes de Zinédine Zidane. Gareth Bale, d'abord, a signé le but le plus rapide du Real dans l'histoire de la compétition. Alors que le match n'avait pas passé la première minute, le Gallois a signé une magnifique reprise de volée de l'extérieur de la surface. Buteur, il s'est ensuite mué en passeur pour Karim Benzema qui offrait le but du 2-0 à Madrid. Mais la suite a été moins limpide pour le Real dont la défense a volé par trois fois en éclat, devant Odjidja, Radovic et le Français Moulin. Heureusement, Kovacic a réussi à arracher un point mais le Real pourrait bien ne pas finir premier de son groupe. En effet, Dortmund, grâce à un but de Ramos en début de match, a fait tomber le Sporting (1-0), validé sa qualification pour les huitièmes et pris la tête du groupe avec 10 points.

Groupe G : Deux places pour trois prétendants

Leicester, pourtant tenu en échec à domicile par Copenhague (0-0), a gardé la main dans ce Groupe G. Avec 10 points, les champions d'Angleterre en titre sont bien partis pour voir les huitièmes de finale dès leur première participation à la Ligue des Champions. Derrière, Porto et les Danois vont batailler ferme pour arracher le deuxième ticket. En battant Bruges, les Portugais ont pris un ascendant sur leur concurrent direct. Mince (1-0), leur victoire de mercredi soir en est d'autant plus précieuse. C'est Silva, bien aidé par le malheureux Pina, qui a signé l'unique but de la soirée à la réception d'un corner. Avec cette deuxième victoire, les Dragons sont deuxièmes du groupe, deux points devant Copenhague. L'affrontement entre ces deux équipes lors de la 5eme journée de la phase de poules vaudra très cher.

Groupe H : Séville déroule face au Dinamo

Lyon garde un espoir, mais il est maigre. En arrachant le nul face à la Juventus (1-1), les Lyonnais conservent une chance de se qualifier pour les huitièmes. Ce résultat fait surtout les affaires de Séville. A domicile, le club espagnol n’a pas eu à forcer pour venir à bout du Dinamo Zagreb (4-0), qui n’a toujours pas marqué de point dans la compétition. Après des premières minutes sans folie, les hommes de Jorge Sampaoli ont accentué la pression sur leurs adversaires. Vietto, auteur d’un petit festival dans la surface après un bon service de Vazquez, est venu crucifier le gardien adverse. L’expulsion de Stojanovic, pour un deuxième carton jaune, juste avant que l’arbitre ne siffle la mi-temps a facilité un peu plus la tâche de Séville. C’est finalement Escudero au bout d’un un-deux magnifique avec Vitolo qui a offert aux siens le but du break. N’Zonzi et Ben Yedder ont aggravé la marque dans les 10 dernières minutes. Premier du groupe avec 10 points, Séville a de quoi voir venir, même si la qualification n'est pas mathématiquement acquise.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant