LCF Rothschild aura fait rimer prudence et performance

le
0
(NEWSManagers.com) - Pour 2009, millésime compliqué, La Compagnie Financière Edmond de Rothschild (LCF Rothschild), a été en mesure de pérenniser la croissance de ses encours, qui ont globalement gonflé de 14,8 % à 33,7 milliards d'euros fin décembre, la moitié environ de cette hausse provenant en moyenne de l'effet de marché. Le portefeuille se composait en fin d'année à 40,7 % d'actions, 15,1 % de produits de taux, 11,8 % de produits et gestion structurés et 10,4 % de produits diversifiés. La poche private equity représentait 8,3 % du total, l'alternatif, 7,7 %, et les obligations convertibles, 5,9 %.
Le résultat, qui doit encore être arrêté définitivement " de manière très conservatrice" dans les jours qui viennent, précise le président du directoire Michel Cicurel, se sera pour sa part situé à une " petite moitié" de celui de 51 millions d'euros dégagé au titre de 2008.
Le pôle banque privée a terminé l'an dernier avec un encours en augmentation de 16 % à 11,1 milliards d'euros, ce qui est attribué à la fois à la gamme complète de services et à l'implantation régionale ainsi qu'à la synergie avec la gestion d'actifs.
La gestion d'actifs a enregistré une croissance de 14 % de ses encours, à 22,6 milliards d'euros, grâce à un bond en avant de 52 % à 11,9 milliards pour Edmond de Rothschild Asset Management (Edram) dont 200 millions levés au Chili où le gestionnaire s'était implanté en 2008. Edram se targue au demeurant d'être devenue l'an dernier le premier gérant français de fonds d?obligations convertibles avec plus de 1,3 milliard d?euros sous gestion, ce qui représente plus d'un triplement en un an.
De son côté, Edmond de Rothschild Investment Managers ou Edrim (pôle issu du rapprochement en juillet 2009 de Edmond de Rothschild Financial Services et Edmond de Rothschild Multi Management), affichait fin décembre des actifs voisins de 9 milliards d?euros. Sur ce point, il est précisé que 2009 a été marquée par la percée de la gestion structurée et quantitative en croissance de 30% à près d'un milliard d?euros, autour du fonds Quadrim 4, suivi en décembre du lancement de Quadrim 8. De plus, les fonds d'obligations d'entreprise (gamme Signature et nouvelle gamme de fonds à échéance Millesima) ont enregistré des souscriptions de près de 350 millions d?euros.

Concernant enfin le " private equity " , l'encours se situait fin décembre à 1,9 milliard d'euros.

Selon Marc Samuel, directeur général adjoint et membre du directoire, la collecte a globalement été très bonne en 2009 notamment sur les convertibles et les actions Chine ainsi que sur le crédit. En revanche, le monétaire a souffert et l'alternatif refait progressivement surface.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant