Layvin Kurzawa, le tube de l'été

le , mis à jour à 08:54
0
Layvin Kurzawa, le tube de l'été
Layvin Kurzawa, le tube de l'été

Cet été à Miami, Layvin Kurzawa avait installé des platines dans sa maison de vacances. On savait l'apprenti DJ féru de rythmes West Coast, mais on n'avait pas saisi qu'il peaufinait alors le tube de l'été. Ni qu'il en serait la tête d'affiche. Depuis la reprise, le latéral du PSG est en train de déboulonner tout ce qui se présente sur son côté gauche.

 

Irrésistible avec Paris avec lequel il a déjà inscrit trois buts et délivré une passe décisive en quatre matchs, il a effectué jeudi face à l'Italie (3-1) un retour en bleu fracassant presque deux ans après ses deux premières et seules sélections. Une passe décisive pour Giroud et un but plein de malice au crépuscule du match ont confirmé sa capacité à déstabiliser une défense par sa vitesse, sa technique fine et son audace.

 

Au PSG, Unai Emery a décidé de miser sur lui en établissant la hiérarchie. Maxwell a ressigné un an en juin, mais il n'a pas joué une minute en L 1. Contre Monaco dimanche, le Brésilien de 35 ans était même en tribune. Le technicien espagnol a fait de ses latéraux des armes de constructions massives. Plus piston et ailier que défenseur pur et dur, Kurzawa incarne parfaitement cette philosophie d'un jeu où il fréquente indifféremment le camp adverse ou les abords de sa propre surface.

 

Ce positionnement a bien sûr des écueils. Très précieux quand il joue de sa vitesse, le joueur de 23 ans est davantage à la peine au moment où il s'agit de défendre arrêté ou en reculant. Il a ainsi souffert en première période face à Candreva quand l'Italie multipliait les temps forts. Ses largesses dans son dos risquent un jour de lui jouer des tours.

 

Jean-Alain Boumsong, consultant sur BeIN Sports, se montre pourtant péremptoire à son sujet. « Qui est meilleur en France aujourd'hui à son poste ? Personne, lâche le défenseur aux 27 sélections en bleu. Il représente non seulement l'avenir, mais désormais le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant