Lawrence Brewer, l'autre condamné exécuté aux États-Unis

le
0
Quelques heures avant l'exécution de Troy Davis, sa parfaite antithèse, Lawrence Brewer, était tuée dans l'État du Texas dans la quasi-indifférence. Le meurtre raciste dont il a été reconnu coupable avait choqué les États-Unis.

Pendant que les yeux du monde entier étaient rivés sur la Géorgie, où Troy Davis attendait d'être exécuté, un autre condamné à mort a reçu l'injection létale au Texas dans l'indifférence quasi-générale. Tout sépare en effet Troy Davis de Lawrence Brewer. Ce dernier, âgé de 44 ans, a été reconnu coupable, avec deux autres complices ,d'un meurtre raciste sordide à la fin des années 1990.

Petite frappe, devenu membre d'une organisation raciste pro-blanche après un séjour en prison, Lawrence Brewer a affirmé jusqu'au dernier jour ne regretter en rien le meurtre de ce père de famille noir de 49 ans. Comme le résume une membre du Mouvement pour l'abolition de la peine de mort au Texas, Lawrence Brewer «n'est pas quelqu'un de très sympathique».

Le 7 juin 1998, James Byrd, qui n'a pas les moyens de s'offrir une voiture, marche dans la ville de Jasper, une petite localité texane de 7000 habitants à une centaine de kilomètres de Houston. Il est pris en stop par tr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant