Lavrov exclut tout arrêt des frappes aériennes russes en Syrie

le
0
    MASCATE, 3 février (Reuters) - Le chef de la diplomatie 
russe Sergueï Lavrov a déclaré mercredi qu'il ne voyait aucune 
raison de mettre fin aux frappes aériennes russes contre des 
organisations "terroristes" en Syrie, comme le lui ont demandé 
l'opposition syrienne venue négocier à Genève et les Etats-Unis. 
    "Les frappes russes ne s'arrêteront pas tant que nous 
n'aurons pas définitivement vaincu les organisations terroristes 
comme le Front al Nosra. Et je ne vois pas pourquoi il faudrait 
mettre fin à ces frappes aériennes", a déclaré Sergueï Lavrov 
lors d'une conférence de presse à Mascate, la capitale du 
sultanat d'Oman. 
    Le Front al Nosra, lié à Al Qaïda, est le plus puissant 
groupe rebelle dans le nord-ouest de la Syrie, où l'armée 
gouvernementale syrienne et ses supplétifs étrangers ont 
concentré leurs offensives depuis le début de l'intervention 
militaire russe en septembre dernier. 
    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé mardi 
Moscou à suspendre ses raids aériens pour permettre l'ouverture 
des négociations de paix sous l'égide des Nations unies à Genève 
et la mise en place du cessez-le-feu prévu par la résolution 
2254 du Conseil de sécurité, adoptée à l'unanimité des quinze 
pays membres, dont la Russie.   
 
 (Fatima Al Arimi; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant