Lavillenie peut-il mettre la barre plus haut ?

le
0
Renaud Lavillenie laisse exploser sa joie samedi soir à Donetsk.
Renaud Lavillenie laisse exploser sa joie samedi soir à Donetsk.

Peut-il aller plus haut encore ? La performance majuscule de Renaud Lavillenie, qui a franchi samedi la barre mythique de 6,16 m en saut à la perche en salle, semble clairement ouvrir la porte à d'autres sommets. Maintenant que le record mondial de Sergueï Bubka datant de 21 ans est effacé, il appartient désormais à Renaud Lavillenie de fixer lui-même ses objectifs. "Je disais toujours : le ciel est la limite, explique Maurice Houvion, ancien champion de France et entraîneur national. On ne peut pas donner de limite à Renaud, car lui-même n'en a pas dans sa tête. Je défie quiconque de dire : il ne passera pas cette barre-là."Mais le perchiste lui-même savait dimanche qu'il serait extrêmement compliqué d'aller beaucoup plus haut. Entre son premier et son dernier record du monde, Bubka avait gagné 30 centimètres. Une progression que le Français aura du mal à reproduire. "C'est sûr, je ne vais pas faire 6,35 m, a-t-il estimé à sa descente d'avion. D'en faire un, c'est déjà énorme. Si j'arrive dans les années à venir à en faire un autre ou deux autres, ce sera extraordinaire. Mais si ça se trouve, ça ne se reproduira plus jamais." Quelles que soient ses ambitions, sa technique tranche avec celle qui a permis au tsar ukrainien, désormais détrôné, de survoler la discipline pendant plus de dix ans. L'étreinte, samedi, entre les deux hommes était à ce titre édifiante : l'Ukrainien avec ses épaules de déménageur (1,84 m, 80 kilos au sommet...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant