Lauvergeon peut jouer un rôle majeur chez EADS selon Moscovici

le
3
ANNE LAUVERGEON A TOUTES LES QUALITÉS POUR JOUER UN RÔLE MAJEUR CHEZ EADS, DIT PIERRE MOSCOVICI
ANNE LAUVERGEON A TOUTES LES QUALITÉS POUR JOUER UN RÔLE MAJEUR CHEZ EADS, DIT PIERRE MOSCOVICI

PARIS (Reuters) - Anne Lauvergeon a toutes les qualités pour jouer un rôle majeur chez EADS dont elle intégrera le conseil d'administration, a déclaré lundi Pierre Moscovici, ministre de l'Economie.

"Elle sera chez EADS, déjà comme membre du conseil d'administration, ça c'est une affaire entendue puisque l'Etat peut nommer deux personnes, il a choisi de nommer à la fois Anne Lauvergeon et Jean-Claude Trichet", a-t-il déclaré sur France Info.

"Mais en même temps respectons les structures de gouvernance, comme on dit, de l'entreprise (...) Mais il me semble qu'en effet elle a toutes qualités pour jouer un rôle majeur, son énergie, ses compétences industrielles, chez EADS."

Le ministère français de l'Economie a annoncé dimanche soir que l'ancienne patronne d'Areva figurait bien parmi les trois noms proposés à Paris par le PDG allemand, Tom Enders, pour être administrateurs de la holding de défense prévue par ces accords, pour protéger les intérêts stratégiques des Etats actionnaires.

"Il est important que soit respecté cet équilibre qui depuis le début existe chez EADS dans la gouvernance entre les Français et les Allemands", a poursuivi Pierre Moscovici.

Les trois personnalités - qui auront trois homologues allemands - sont, outre Anne Lauvergeon, l'ex-président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet et le général Bernard Thorette, ancien chef d'état major de l'armée de terre française.

Quant à Philippe Camus, président d'Alcatel, dont le nom a également circulé pour intégrer le conseil d'administration d'EADS, Pierre Moscovici a déclaré qu'il "a beaucoup à faire chez Alcatel."

"C'est une entreprise qui n'est pas dans une situation toujours facile et qui représente des intérêts économiques importants", a-t-il ajouté.

Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le lundi 28 jan 2013 à 16:15

    Moi Président, je ne nommerai pas les directeurs de chaînes de téle, mais:-Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de L. J. à la tête du CSA, malgré son manque de compétence dans l’audio visuel !-Ségolène Royale, membre du conseil d’administration de la BPI, malgré son incompétence dans le domaine bancaire !-Anne Lauvergeon, ancienne conseillère de F.M. membre du conseil d’administration d'EADS, malgré son échec à la tête d’AREVA !

  • M4098881 le lundi 28 jan 2013 à 11:40

    La république des copains. Tout le monde sait bien son incompétence mais elle plait aux politiques en place (surtout depuis ses déclarations anti mâle blanc etc.)

  • ANOSRA le lundi 28 jan 2013 à 09:51

    "Elle a toutes les qualités pour jouer un rôle majeur" surtout pour recréer de la discorde! Ses passages dans les différents C.A. sont là pour le prouver, et à la tête d'AREVA sa mésentente avec EDF a laissé des traces!