Lauvergeon débarque à Libération

le
0
L'ex-patronne d'Areva devrait prendre la présidence du conseil de surveillance du quotidien à la place d'Édouard de Rothschild, actionnaire de référence.

Un entrefilet discret dans Libération de ce matin : «Dans l'intérêt du journal, les actionnaires majoritaires de Libération (...) ont annoncé hier qu'ils voteront favorablement, lors d'un très prochain conseil de surveillance, la cooptation d'Anne Lauvergeon en qualité de membre du conseil de surveillance, afin de la porter à la présidence de celui-ci».

Reconversion inattendue. À peine écartée de la présidence d'Areva, après avoir passé dix ans à la tête du leader mondial du nucléaire, « Atomic Anne » trouve une porte de sortie hautement symbolique. L'ex-sherpa de François Mitterrand n'a en effet pas tardé à sortir de son silence depuis son éviction d'Areva, mi-juin. Dans un entretien au Monde, le 7 juillet dernier, elle avait défendu son bilan et critiqué la «stratégie fluctuante de l'État» sur le nucléaire, et, en filigrane, la politique de Nicolas Sarkozy. Pour l'actionnaire de référence de Libération (26 % du capital à parité avec Bruno

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant