Laurent Vidal : "La manipulation sportive est beaucoup plus complexe que le dopage" .

le
0
Laurent Vidal : "La manipulation sportive est beaucoup plus complexe que le dopage" .
Laurent Vidal : "La manipulation sportive est beaucoup plus complexe que le dopage" .

140 milliards d'euros, soit 10% des recettes d'argent sale du crime organisé à travers le monde, sont lessivés chaque année dans les paris sportifs, selon des estimations. Car qui dit paris, dit manipulation sportive, trucage, corruption, comme le Calcioscommesse l'a montré il y a peu. Cette question de l'intégrité sportive menacée par la mondialisation des paris et l'appétit mafieux, Laurent Vidal s'y est intéressé en tant que directeur d'une chaire universitaire à Paris I – Panthéon Sorbonne nommée "Éthique et sécurité dans le sport". Le rapport rendu en novembre, intitulé Lutter contre la manipulation sportive et long de milliers de pages, pique les yeux et fait froid dans le dos sur tout ce milieu. En quelques questions, l'avocat au barreau de Paris a bien voulu aborder ce fléau.

Laurent Vidal, vous êtes le directeur de la chaire "Éthique et sécurité dans le sport" de l'université Paris I – Panthéon Sorbonne et avez rendu en novembre un rapport sur la manipulation sportive liée aux paris. Le sport, un domaine qui vous tient à cœur ? Ah oui, c'est même plus que ça. Ça me tient au cœur par le sport lui-même, qui constitue une part importante de la richesse nationale et, sans faire trop de philosophie, sert à la maîtrise des violences au sein des sociétés, quelque chose qui va bien au-delà de la beauté du jeu. Quand bien même c'est un medium fondamental. Je trouve des vertus dans tout ce qui m'entoure en termes de sport.
Racontez-nous la genèse de ce projet de recherche sur l'éthique et l'intégrité dans le sport... En fait, il y a quelques années, le Qatar cherchait à exister par rapport au monstre de cette région du monde qu'est l'Arabie saoudite, qui est, comme tout le monde le sait, bien soutenu par les États-Unis. Donc le Qatar cherchait à être acteur diplomatique important en investissant dans le langage universel qu'est le sport. Le président de l'International Centre for Sport Security (ICSS), proche de l'émir, a été missionné pour développer un centre pour protéger la sécurité et l'intégrité dans le sport, en créant aussi une vraie expertise sur l'intégrité sportive. Il s'est donc tourné vers plusieurs universités du monde entier pour ce travail. Ils ont finalement choisi la France et la Sorbonne, car notre approche pluridisciplinaire était la bonne pour eux. Mais c'est un travail qui a mobilisé plus de 80 personnes du monde entier, des théoriciens comme des praticiens, et une quarantaine d'entre eux ont pris la plume pour la rédaction finale du rapport, après un travail de plus de deux ans. Mais la base de la base, c'est le Qatar.
La manipulation sportive et les paris, est-ce la menace qui a remplacé le dopage au rang de principal danger pour l'équité sportive ? Ça ne l'a pas remplacé, c'est plutôt venu s'ajouter au dopage. Déjà, malgré les moyens mis en place, pour des raisons de blocages politiques, l'Agence mondiale antidopage (AMA) n'a pas eu les résultats escomptés. On voit d'ailleurs ce qui est sorti sur l'athlétisme russe récemment pour voir que ce n'est pas vraiment ça. Et surtout, la manipulation sportive par...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant