Laurent Travers fait passer ses messages...

le
0
Laurent Travers fait passer ses messages...
Laurent Travers fait passer ses messages...

Pour son premier match à domicile de la saison, le Racing 92, champion de France en titre, reçoit en fin d'après-midi (18 h 30) le promu Lyon. Nous avons demandé à Laurent Travers, manageur du club francilien, de s'adresser directement aux supporteurs, à ses joueurs, à son président et à ses adversaires. L'ancien talonneur s'est gentiment prêté au jeu. Voici les messages qu'il fait passer...

 

... aux supporteurs

 

« D'abord, un grand merci à vous. Ça fait énormément plaisir de voir autant de monde venir nous soutenir, même à l'entraînement. On espère que le titre de l'an passé vous permettra d'être encore plus nombreux. Je compte sur vous pour nous soutenir cette saison. Vous êtes exigeants, vous en voulez toujours plus, et c'est normal. Il le faut. Mais lorsque l'équipe n'est pas au mieux, c'est là que vous devez la soutenir tout particulièrement.

 

» Vous, supporteurs, devez également vous fixer un objectif, un but que nous aurions en commun. Ce qui compte, c'est de vouloir réussir ensemble. »

 

... à ses joueurs

 

« Le message est simple : continuez à jouer avec la même envie, la même détermination qui vous anime aujourd'hui. Gardez, toujours, ce désir de vous surpasser, et surtout de jouer ensemble. Votre envie de travailler, aussi. Nous ne gagnerons pas tous les matchs (le Racing s'est incliné à Bordeaux en ouverture du championnat) et ça, je ne le dis pas seulement à vous, mais à tous. Ce qui compte, c'est d'avancer grâce à l'analyse de nos échecs, en déterminant les points sur lesquels on doit s'améliorer et ceux sur lesquels on pourra s'appuyer. »

 

... à son président

 

« Continuez à faire preuve d'ambition. Continuez, encore et toujours, à faire évoluer le club et l'équipe. Sur le plan personnel, vous êtes un homme qui aime se fixer des objectifs et gagner. On sait que vous et madame Lorenzetti, vous aimez le club et l'équipe. »

 

... ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant