Laurent Roussel (Exane Derivatives) : « Sommes-nous à la veille d'un nouveau big-bang bancaire ? »

le
0
Peu connus du grand public, les produits dérivés montent en gamme avec les performances exceptionnelles de la Bourse. Laurent Roussel, directeur adjoint de la recherche d'Exane Derivatives, présente aux internautes de Boursorama les opportunités de ces produits permettant de se couvrir des risques de marché.

Extrait du dialogue en direct avec Laurent Roussel, directeur-adjoint de la recherche Dérivés chez Exane.

Options exotiques. « Les trackers qui reprennent la composition et l’évolution d’un indice vont exploser dans les années à venir. Car ils donnent accès à de plus en plus de marchés (dont les émergents), de classes d'actifs (dont les matières premières) ou même de stratégies de stock-picking (dont les valeurs qui surperforment actuellement)» confie Laurent Roussel. Les produits dérivés dont les constructions sont presque illimitées offrent de nombreuses opportunités face aux risques. « Par définition, plus un sous-jacent est risqué, plus le produit dérivé s'impose, notamment sur les marchés émergents aujourd'hui (ou sur les matières premières). A un risque élevé est associé une volatilité élevée et donc un prix élevé de l’option. Heureusement, les options exotiques permettent de trouver des solutions compétitives » explique Laurent Roussel.

Big-bang bancaire. Comment va évoluer la volatilité ? Selon Laurent Roussel, « la volatilité implicite que nous observons à partir du cours des marchés à terme d'options est aujourd'hui historiquement très faible. Pour autant, on pourrait faire une comparaison intéressante avec 1999. A l'époque, nous enregistrions une quatrième année consécutive des fusions/acquisitions comme aujourd'hui... Ces M&A avaient entraîné une hausse de la volatilité, ce que l'on commence aussi à observer sur les volatilités des actions prises individuellement depuis mi-mars avec les rumeurs sur ABN Amro... [...] Sommes-nous à la veille d'un nouveau big-bang de la consolidation bancaire qui pourrait augmenter la volatilité ? » interpelle Laurent Roussel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant