Laurent Neumann : pour voir le bon côté des choses

le
1
Philae a réussi son atchourrissage.
Philae a réussi son atchourrissage.

"Le pessimisme est d'humeur ; l'optimisme est de volonté", écrivait le philosophe Alain. Force est de constater que l'humeur est bel et bien au pessimisme généralisé. Désormais, la pensée unique est d'être grincheux. Même quand les scientifiques de l'Agence spatiale européenne (ESA) parviennent à poser le petit robot Philae sur la comète Tchouri, 100 000 fois plus petite que la Terre, les procureurs appointés de l'Union européenne sont incapables d'encenser l'événement. Ils pourraient pourtant articuler dans la même phrase qu'à la lumière du "LuxLeaks" et du hold-up fiscal géant opéré depuis des années par le Luxembourg, désigner Jean-Claude Juncker patron de la Commission européenne, c'est mal, mais que Philae et Rosetta, c'est formidable. Or, non, pas question de dire du bien de l'Europe, même quand c'est vraiment bien...De même, quand la France décroche un (petit) + 0,3 % de croissance au troisième trimestre (alors que l'Allemagne, elle, flirte avec la récession), il se trouve toujours un économiste, un expert ou un responsable politique, pour expliquer qu'en l'absence de franche reprise de l'emploi et des investissements, cette relative bonne nouvelle est sans valeur. C'est hélas vrai puisque la France, au troisième trimestre 2014, a continué de détruire 34 100 emplois marchands. Ne pourrait-on pas, cependant, se féliciter - pour une fois ! - que l'euro soit aussi bas, que le pétrole soit aussi peu cher et que les taux d'intérêt...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le dimanche 16 nov 2014 à 14:33

    Si on peut s'en féliciter,mais quid des réformes structurelles qui sont les conditions essentielles et obligatoires pour sortir la France de sa morosité économique et sociale