Laurent Labit : « Une rencontre qui restera dans les annales »

le
0

Dans un match fou et au terme des prolongations, le Racing 92 s’est qualifié en finale du Top 14 face à Clermont (34-33) après une incroyable fin de match. Laurent Labit se dit satisfait mais sait qu’il reste encore un match pour glaner le Bouclier de Brennus.

Quel est votre état d’esprit après cette victoire au bout du suspense ? C’était un match incroyable avec un fabuleux scénario. C’est une rencontre qui restera dans les annales du Top 14. Forcément, il y a de la satisfaction d’avoir remporté ce match et une fierté par rapport à notre saison qui est très longue et qui est déjà magnifique. Nous en voulons toujours plus. Nous nous sommes donné le droit de travailler une semaine de plus. Il va falloir faire avec nous malgré tout ce qui a été pronostiqué une fois de plus cette semaine et ce qui a été dit, que ce soit sur la fraîcheur physique ou le style de jeu. Pensez-vous que vous méritez cette victoire ? Nous avons gagné trois fois Clermont cette saison. Même si le match se joue sur un coup de dés sur la fin, je pense que nous méritons d’aller en finale sur la saison, peut-être plus qu’eux. Nous allons regarder tranquillement l’autre demi-finale pour voir qui nous aurons le privilège de jouer la semaine prochaine à Barcelone. Croyez bien que tout le monde est très content dans le vestiaire mais il nous reste encore un truc à faire. Nous savons très bien depuis quelque temps qu’il n’y aura que nous pour écrire notre histoire. Nous ne pouvons compter que sur nous-même. Un match incroyable avec un final à couper le souffle... C’est une action à l’image du match. Une rencontre qui est devenue folle et stressante. Il y a eu des actions un peu partout sur le terrain et des séquences par moment décousues. Le KO n’était pas loin des deux côtés. Clermont pensait avoir fait le plus dur avec notamment la rentrée de Brock James qui a été bien sûr au rendez-vous et fidèle à ce qu’il sait faire. Il aurait très bien pu mettre l’ASM à l’abri. Le match s’est joué sur un exploit de Juandré Kruger qui a fait une très bonne rentrée, qui a anticipé la sortie de ballon et qui l’a intercepté. Ensuite Juan Imhoff a mis les jambes. Il fallait bien sûr transformer pour remporter le match mais c’était une rencontre incroyable.

Laurent Labit : « La confiance nous permet d’aller chercher la rencontre à la fin »

On a l’impression que vous avez une bonne étoile... On peut appeler ça comme on veut. Il y a une belle étoile et des certitudes. Nous le répétons mais dans ce groupe, il y a de la qualité avec de grosses valeurs et une dynamique qui est là depuis quelque temps maintenant même si nous enchaînons les matchs. Nous avons aussi de la confiance. C’est ce qui nous permet d’aller chercher une fois de plus cette rencontre à la fin. Bien sûr, nous espérons que cette bonne étoile nous aidera une semaine de plus au moins jusqu’à Barcelone. A 33-27, pensiez-vous toujours que c’était possible de remporter cette demi-finale ? J’y croyais car le match bascule sur le carton jaune (Viktor Kolelishvili, ndlr). Nous savons qu’à ce moment-là, il y a beaucoup de fatigue du côté de Clermont qui n’a pas joué le week-end dernier et qui depuis quelques semaines n’a pas de matchs à grosse intensité. Je pense qu’ils étaient aussi fatigués que nous si ce n’est plus. Se retrouver à 14 dans le money time est quelque chose de pénalisant. Les hommes frais qui sont rentrés chez nous ont beaucoup apporté sur le terrain, à l’image de Juandré (Kruger ndlr). Avez-vous une préférence entre Montpellier et Toulon ? Malgré tout ce qui a été dit, nous n’avons pas choisi nos adversaires jusqu’à présent. Nous n’avions pas choisi Toulouse, ni Clermont. Nous attendrons patiemment. Nous avons joué cette saison les deux équipes et notamment Toulon que nous avons rencontré trois fois. Nous savons que ce sera compliqué face aux deux équipes. Mais ce sera encore incroyable devant 98 000 personnes dans un stade emblématique. C’est une grosse satisfaction même si nous ne sommes pas au bout du chemin.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant