Laurent Labit : « On savait que ça allait être compliqué »

le
0

Laurent Labit, l’entraîneur du Racing 92, a souligné l’importance de la victoire difficile de son équipe face à Clermont (26-20). Le technicien ne veut pas se projeter sur la finale de la Champions Cup mais sur le prochain match de Top 14 face à Brive.

Laurent Labit, quatre matchs où vous avez vécu du suspens à tous les étages, vous n’avez pas peur pour votre coeur ? On le sait, on n’a que des matchs à haute intensité contre des adversaires de grande qualité. On savait que contre Clermont, ce serait très difficile face à une très belle équipe qui ne joue que le Top 14 depuis quelques semaines et qui ne se prépare que pour cette compétition. Mais c’était aussi difficile pour nous car on a dû batailler durement en Champions Cup et on sait que l’enchainement des matchs est difficile mais on était fier de nos joueurs le week-end dernier face à Leicester et on est encore plus fier aujourd’hui de ce qu’ils ont fait. Malgré tous les changements qu’on a effectués, les joueurs ont montré la qualité de notre groupe et l’esprit qui y règne. C’est très intéressant pour la suite de la saison. Tout s’enchaîne parfaitement pour vous. C’est un contexte idéal ? On savait que ça allait être compliqué. On a été mené une grande partie du match mais on a eu les ressources pour revenir. On a poussé Clermont à la faute régulièrement. Ils ont été sanctionnés de deux cartons jaunes dans le match. Sans s’affoler, avec nos vertus et nos valeurs, on est revenu dans ce match pour remporter une très belle victoire qui vient après notre qualification en finale de la Champions Cup. C’est une grosse satisfaction. Il faut continuer de travailler pour préparer sereinement notre finale dans quinze jours. Il y a très peu de temps entre Brive et Lyon. Vous pensez rester dans la région pour préparer la finale de la Champions Cup ? Non, pas du tout. On va se déplacer à Brive et jouer ce match comme il se doit pour respecter le championnat. On aura le temps de préparer la finale. On jouera à Brive et on rentrera sur Paris dans la foulée après le match pour bien récupérer et basculer sur la finale, mais on a encore un match de championnat. On a dit aux joueurs avant le match face à Clermont, que l’on soit entraineurs ou joueurs, on n’a pas souvent l’occasion de jouer sur les deux tableaux, donc rien que pour cela on n’a pas le droit de ne pas jouer les deux compétitions surtout avec l’effectif que l’on a. On va avoir des retours de blessure qui vont amener aussi de la fraîcheur et de la concurrence donc on doit prendre pleinement tout ce qui nous arrive. Propos recueillis par notre envoyé spécial au stade yves-du-Manoir, Nicolas Berté.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant