Laurent Labit : « C'est une très belle opération »

le
0

Ce samedi, le Racing 92 s’est remis la tête à l’endroit en s’imposant à Colombes face à Pau (43-13). Avec cette victoire bonifiée, les Ciel et Blanc prennent un point de bonus dans leur lutte à distance avec Toulouse ce qui réjouit Laurent Labit même si tout n'a pas été parfait.

Laurent Labit, c'est important d’avoir remporté ce match après la défaite en finale de la Champions Cup ? Nous avons passé tout de même une semaine difficile. Nous ne pouvons pas le niez. C’était compliqué de préparer ce match bien sûr après la déception que nous avons connue la semaine dernière. Maintenant, comme nous l’avons dit aux joueurs, nous sommes tout de même des privilégiés de faire ce métier. Après, il fallait mettre des actes derrière. Au lieu de baisser la tête et de s’apitoyer sur notre sort, nous avions la chance de pouvoir enchaîner sur le championnat. Il reste encore 5 à 6 matchs à jouer pour réussir complètement notre saison. Nous avons essayé de positiver un maximum pour essayer de remettre les choses dans l’ordre même si nous savions que cela serait difficile. Nous l’avons vu car le contenu du match est très loin d’être satisfaisant. Alors que vous meniez 17-3 à 15 contre 13, vous prenez un essai sur une interception. Avez-vous poussé un coup de gueule à la mi-temps ? Oui cela a bougé, après c’est sur une séquence où cela peut arriver. Cela fait partie du jeu. Nous nous faisons intercepter deux fois également, nous aurions pu arriver à la mi-temps à 17-17. Nous avons pris un autre contre derrière où nous sommes bien revenus sur Mathieu Acebes qui allait marquer. Ce qu’on a dit à la mi-temps, c’est qu’il fallait réussir à être plus juste dans ce que l’on faisait. A partir du moment où nous avons pris le score, nous sommes tombés dans ce que cherchait aussi peut-être l’adversaire, c'est à dire dans un hourra rugby. Nous avons cherché à faire beaucoup de passes sans forcément avancer. C’est le pire dans ce genre de match et dans ce genre de situation. C'était de la fébrilité selon vous ? Non, je pense que les joueurs avaient de bonnes sensations et de bonnes intentions. Mais après, il ne faut pas occulter que nous sommes passés d’un temps climatique pas très adapté pour jouer au rugby à ce match face à Pau. Les premières chaleurs ont pesé dans les organismes. Cela nous a fait mal notamment au bout de trente minutes où nous avons essayé quand même de tenir le ballon. C’est vrai que c’était difficile pour les joueurs dès que cela devenait décousu. Cette équipe de Pau est capable de bien jouer comme toutes ces équipes à ce niveau surtout sur les ballons de récupération qu’ils ont très bien exploités. C’est une belle opération avec la victoire non bonifiée de Toulouse... Oui, nous avons pris un point sur Toulouse donc c’est une très belle opération pour nous. Maintenant, nous allons nous tourner vers le match de vendredi soir qui va également arriver très vite avec ce déplacement à La Rochelle. C’est très difficile d’aller y jouer avec leur public. Ils viennent de prendre presque 70 points à Castres donc leur accueil sera sympathique pour leur dernier match à domicile de la saison.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant