Laurent Gbagbo fait face à la justice internationale

le
0
Les juges doivent examiner les preuves réunies contre l'ex-président ivoirien, soupçonné de crimes contre l'humanité.

L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo saura bientôt s'il sera jugé pour des crimes contre l'humanité commis après l'élection présidentielle du 28 novembre 2010. Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont entamé mardi l'examen des preuves rassemblées par le bureau du procureur, la Gambienne Fatou Bensouda, pour savoir si ces éléments sont suffisamment solides pour permettre ultérieurement la tenue d'un procès. Laurent Gbagbo, 67 ans, arrêté le 11 avril 2011 dans son bunker d'Abidjan après avoir refusé de céder la place à son rival Alassane Ouattara, élu à la présidentielle du 28 novembre, avait été transféré à La Haye le 29 novembre 2011. Il est le premier chef d'État remis à la CPI en tant que telle - le Libérien Charles Taylor et le Serbe Slobodan Milosevic avaient été traduits devant des tribunaux ad hoc. Laurent Gbagbo, qui avait ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant