Laurent Gané : « Kevin Sireau savait qu'il était limité en individuel »

le
0

La proposition de la sélection française pour l’épreuve de vitesse par équipes masculine pour les Jeux Olympique de Rio en a surpris plus d’un. Laurent Gané a décidé de tester le trio Pervis-Baugé-d’Almeida et de laisser Kevin Sireau, pourtant membre de l’équipe 2012 à Londres, comme remplaçant. Il s’explique.

Laurent Gané, ce choix de sélection n’a pas dur être évident à faire... Non pas évident sachant qu’au départ on avait cinq coureurs capables de remporter des médailles aux JO. Aujourd’hui on n’en a plus que quatre, dont Kevin (Sireau) en tant que remplaçant. Donc oui, c’était un choix très difficile mais au bout d’un moment il fallait trancher

Comment s’est fait ce choix ? On regarde les résultats obtenus ces dernières années puisque les critères des JO étaient que les participants en vitesse par équipes devaient aussi participer en individuel, ce qui compliquait le choix stratégique de l’équipe. Après, au regard des résultats obtenus, il y a François Pervis, sur ces deux dernières années, qui a remporté des titres de champion du monde et qui est double recordman du monde sur le kilomètre et au 200m. Donc une personne indispensable en équipe de France. On a Grégory Baugé qui était l’année dernière champion du monde de vitesse sortant et en 2012 vice-champion olympique de vitesse en individuel et il aurait été difficile de s’en séparer. Et en trois, Michaël D’Almeida qui est un des meilleurs finisseurs au monde puisqu’à chaque représentation il finissait dans les deux meilleurs temps absolus des tournois. Donc voilà la proposition d’équipe. Et ensuite malheureusement Kevin Sireau en quatre, en sachant qu’il faisait partie de l’équipe en 2012. Mais il savait, aujourd’hui, qu’il était limité en individuel et s’il voulait vraiment être dans cette formation de vitesse par équipes il fallait qu’il soit intraitable en deuxième position et ça n’a pas été le cas.

Quel est l’objectif de médaille avec cette proposition d’équipe ? L’objectif de médaille c’est toujours compliqué puisqu’on a vu que la France a dominé les épreuves entre les Olympiades, et arrivé aux Olympiades ça s’est toujours passé différemment. Aujourd’hui, l’objectif comme toutes les nations c’est d’aller chercher des médailles de la meilleure couleur possible. Maintenant, de là à dire quelle médaille on va obtenir, ça va être compliqué. On sait qu’on a des athlètes d’exception chez nous et on fera tout pour les mettre dans les meilleures dispositions pour aller chercher ces médailles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant