Laurent Blanc, le discours d'un gagneur

le
0
Laurent Blanc, le discours d'un gagneur
Laurent Blanc, le discours d'un gagneur

Il a vite compris le message de ses dirigeants. Après quelques semaines à la tête du PSG, Laurent Blanc est déjà au diapason. L'ancien sélectionneur des Bleus sait qu'il n'aura pas beaucoup de latitudes cette saison et qu'il sera jugé sur les résultats, et donc les titres. Et cela tombe bien, pour son premier match officiel avec le club de la Capitale, le « Président » va tout de suite être mis dans le bain, puisqu'il pourrait remporter le Trophée des Champions samedi contre Bordeaux. Un club qu'il connaît sur le bout des doigts. « C'est un peu particulier en effet de débuter contre Bordeaux, a confié l'entraîneur parisien en conférence de presse. Ce sont les aléas du calendrier. C'est un beau clin d'?il, car j'ai de bons souvenirs de mon passage à Bordeaux et j'apprécie leur entraîneur tout comme les dirigeants. Après, au bout de ce match il y a un trophée. Or la volonté du Paris Saint-Germain c'est de gagner tous les trophées qui se présentent, alors on va tout faire pour? »

Blanc : « Cavani n'est pas prêt ! »

Pour y parvenir, l'ancien coach des Girondins sait qu'il faudra faire les bons choix en fonction de la forme du moment. « Le métier d'entraîneur est difficile, mais passionnant. Il faut accepter cette pression. La préparation de ce match jusqu'ici n'a été que du bonheur, on a été très bien accueillis au Gabon. Cependant, il est certain que samedi à 20h45 passé d'une seconde, on voudra gagner le match. Quand le match a commencé, l'entraîneur espère qu'il a fait les bons choix pour gagner. C'est dur mais on fait un super métier. » En accord avec son staff, Laurent Blanc a décidé de se passer de sa recrue la plus impressionnante du Mercato : Edinson Cavani. « Il n'est pas prêt, a-t-il expliqué. Vous savez que des joueurs nous ont rejoints plus tard et n'ont pas effectué toute la préparation. On l'a laissé à Paris avec un préparateur physique pour combler son retard et réintégrer le groupe le plus rapidement possible, probablement lundi. » C'est donc sans son buteur uruguayen que le PSG tentera de remporter le premier trophée de sa saison.

Matuidi : « C'est l'équipe la plus à l'aise sur le plan physique et technique qui l'emportera »

Mais Paris pourra compter sur la plupart de ses forces vives. Et notamment un certain Blaise Matuidi qui avoue se méfier de l'adversaire bordelais. « On va jouer face à une bonne équipe de Bordeaux, même si l'on sait qu'il leur manque des joueurs, a confié l'international français qui devrait débuter au milieu de terrain. Jouer contre le Paris Saint-Germain est toujours une motivation supplémentaire pour nos adversaires. Bordeaux sera probablement à 120%. A nous de jouer à notre meilleur niveau. C'est l'équipe la plus à l'aise sur le plan physique et technique qui l'emportera. » Si Paris veut engranger un troisième Trophée des Champions, il devra compter sur l'expérience de son entraîneur en la matière (ndlr : Blanc l'avait remporté avec Bordeaux en 2009). « Un match ne ressemble jamais à un autre, relativise l'entraîneur du PSG. Notre objectif c'est de se préparer pour la saison car on a des objectifs importants en championnat, dans les coupes et en Ligue des Champions. Maintenant, tous les trophées qui s'offrent à lui, le Paris Saint-Germain veut les gagner. » A commencer par celui de samedi?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant