Laurent Blanc face à la fatalité City

le
0
Laurent Blanc face à la fatalité City
Laurent Blanc face à la fatalité City

Avant de devenir entraîneur, Laurent Blanc a fini à Manchester United, où il y a croisé deux fois City en Premier League. Avec une réussite qui n'incite pas à l'optimiste… et qui lui donne une bonne raison de se méfier du club anglais. Ce qu'il va faire avec le PSG. Résumé de ces confrontations, passées et futures.

  • Manchester City 3–1 Manchester United
    13e journée de Premier League, 9 novembre 2002


    Enfin. Laurent Blanc débute sa deuxième saison avec les Red Devils quand il dispute son premier derby mancunien. City vient de monter en Premier League et ses projets sont ambitieux, en témoignent les recrutements d'Anelka – alors plus gros transfert du club avec 20 millions d'euros versés au PSG –, Distin et Schmeichel, tous réclamés par coach Keegan. En face, on reste sur une troisième place en championnat et on n'a donc pas été radin sur les dépenses non plus, avec la venue de Ferdinand pour plus de 40 millions, ce qui en fait à l'époque le défenseur le plus cher du monde. Associé à ce monstre, le Français ne parvient pourtant pas à calmer les ardeurs bleu ciel ni à maîtriser Nicoco, auteur d'un but dès la 5e minute. Solskjær, pour une fois titulaire, a beau lui répondre quelques secondes plus tard, la charnière centrale concède deux nouveaux pions signés Goater, donc un sur une boulette de Neville. La team des Rouges a pourtant belle allure : Giggs, Scholes, Van Nistelrooy, Verón, Forlán… La première est donc un bide pour Laurent Blanc, qui vit le pire début de saison de United, 10e du championnat, depuis l'inauguration de la Premier League. Une humiliation en règle.

    Youtube
  • Manchester United 1–1 Manchester City
    27e journée de Premier League, 9 février 2003


    Nouvelle désillusion pour le défenseur central. Comme son pote Barthez, le tricolore n'est pas sur la pelouse pour ce second duel. Et il n'aura pas l'occasion d'en disputer un autre en tant que joueur puisqu'il ne croisera plus jamais les Sky Blues. Mais qu'importe. Car une nouvelle fois, MU, revenu dans la course au titre après six victoires d'affilée, déçoit. L'incontournable Ruud débloque le score en milieu de première mi-temps, et ses…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant