Laurent Berger (CFDT) : «Retirer la loi Travail serait inacceptable»

le , mis à jour à 07:25
24
Laurent Berger (CFDT) : «Retirer la loi Travail serait inacceptable»
Laurent Berger (CFDT) : «Retirer la loi Travail serait inacceptable»

Le leadeur du syndicat réformiste qui a fortement inspiré la nouvelle version du projet de loi El Khomri estime que le gouvernement et la CGT sont responsables du blocage.

Etes-vous étonné par l'aggravation de la contestation de la loi Travail ?

LAURENT BERGER. Non, pas particulièrement. Je pense qu'il y a un jeu de posture de plus en plus marqué entre la CGT et le gouvernement et que ce face-à-face ne permet plus de traiter du vrai sujet de cette loi qui est le travail.

Le gouvernement est responsable de cette dégradation ?

En partie bien sûr. Et ce, dès l'origine avec une première version totalement déséquilibrée et à laquelle les syndicats n'avaient pas été suffisamment associés. Heureusement que la CFDT a pesé pour une profonde réécriture du texte. Ensuite, le gouvernement a péché par une absence de pédagogie qui a laissé la voie libre à toutes les intoxications et à tous les radicalismes, de la CGT à l'extrême gauche. Le gouvernement n'a pas assez explicité tous les nouveaux droits qui étaient ouverts aux salariés, le compte personnel d'activité, la garantie jeunes mais aussi une protection renforcée pour les femmes de retour de maternité, la lutte contre les travailleurs « détachés » ou encore contre le sexisme en entreprise. Renoncer à cette loi serait renoncer à tous ces droits, ce qui serait inacceptable.

La CGT s'oppose à la priorité donnée aux accords d'entreprise sur la convention collective ou sur la loi...

Il y a beaucoup de fantasmes dans tout cela. Ce changement de hiérarchie ne touche ni le smic, ni les salaires, ni les règles de sécurité. Il ne concerne que l'organisation et le temps de travail et rien d'autre. Même dans ces domaines, les salariés resteront protégés par les règles actuelles sans accord majoritaire. Si la priorité est donnée aux accords d'entreprise, ce n'est pas pour faire moins pour les salariés mais mieux en apportant une réponse plus ajustée et plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 10 mois

    Il faut que les grèves et les blocages cessent. Pour cela il faut le retrait total de la loi travail.

  • 445566ZM il y a 10 mois

    Bizarrement, les deux articles sur monsieur Le Roux (qui explique l'article 2) ont disparu. A cause des commentaires bien claires, et à cause de la censure tendance gauche-gauche ?

  • 2010jpge il y a 10 mois

    un homme clairvoyant et réaliste !!!

  • paulin17 il y a 10 mois

    La CFDT est vendue au patronat!

  • M7097610 il y a 10 mois

    peggy111 et sp500 : en voilà deux qui savent ce qu'est une négo salariale !

  • M7097610 il y a 10 mois

    comme en 1981, la CFDT est cocufiée par le PS en bon frère maçon et ce depuis 2012. Elle mettra 10 ans pour s'en remettre. En attendant, tout le monde voit que la CGT, c'est comme la FNSEA en agriculture : on les déteste mais ce sont les leaders.

  • 445566ZM il y a 10 mois

    Monsieur "Sp500" voudrait maintenir le monopole de la cgt en ce qui concerne la représentation des salariés. N'est-il pas plus démocratique d'admettre l'organisation des référendums pour permettre l'expression de la "majorité silencieuse" des entreprises. Les AG avec les gros bras cegetistes venus d'ailleurs, c'est vraiment antidémocratique.

  • sp500-in il y a 10 mois

    lisez la loi travail avant de vous exprimer !!! montrez que sur boursorama, les gens ont un cerveau !!--> loitravail.lol

  • sp500-in il y a 10 mois

    et le premier patron, demandera encore plus d'efforts à ses salariés, car les patrons dont il est en concurrence, auront proposé à leurs salariés de travailler non 10, mais 11 heures par semaine... OUI la CGT a raison... le dumping social n'est pas loin...

  • sp500-in il y a 10 mois

    Vous le trouvez intelligent ? imaginez un patron avec 10 salariés, qui est en concurrence avec un autre dans le même secteur d'activité... si ses employés travaillent 10 heures de plus par semaine, la concurrence fera de même... qui seront les dindons de la farce ? les salariés !! ça s'appelle du DUMPING SOCIAL