Laurence Parisot : «La situation est gravissime»

le
1
INTERVIEW - La présidente du Medef estime que des décisions en faveur de la compétitivité doivent être prises d'urgence.

LE FIGARO. - Quel est votre diagnostic sur l'économie française?

Laurence PARISOT. - Nous savons tous que la situation économique est gravissime. Moi-même, je disais avant l'élection que la situation était préoccupante. Mais aujourd'hui, nous sommes passés d'un avis de tempête à un avis d'ouragan. Certains patrons sont en état de quasi-panique. D'un côté, le rythme des faillites s'est accéléré durant l'été et aucun secteur d'activité n'affiche de prévisions autres que pessimistes jusqu'à la fin de l'année. Et par ailleurs, nous assistons à une défiance généralisée des investisseurs, résidents comme non-résidents. Lorsque, pour investir, ils ont le choix entre plusieurs pays, les grands investisseurs étrangers excluent maintenant la France d'emblée. Dans ce contexte qui devient réellement dramatique, chacun doit prendre la mesure de l'urgence des décisions.

Justement, qu'attendez-vous du rapport que doit remettre Louis Gallois au gouvernement au sujet ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zonat le lundi 15 oct 2012 à 06:44

    no comment................ ah si, peut etre un gros LOLISSIME !!!!!!!!