Laura Gonzalez, une archi pressée 

le
0
À 27 ans, la décoratrice vient de relooker le mythique Régine's Club de la rue de Ponthieu.

Cette fille-là est montée sur des escarpins à ressorts. Aussi remuante que son vibrant BlackBerry qui n'en finit pas de gesticuler sur la table. En même temps qu'elle vous parle en rafale, Laura Gonzalez jette un ½il sur son portable, pianote dessus à toute vitesse, avale une gorgée de soda et s'inquiète aussi de savoir où se cache Hibou, son inséparable bouledogue qui ne tient pas davantage en place. Toujours entre deux rendez-vous, dix idées et autant de projets. Vous suivez?

Du haut de ses presque 28 ans, cette décoratrice en vue qui vient de toiletter dans un style «exotique chic» le mythique Régine's Club de la rue de Ponthieu (VIIIe) est une femme pressée. Voilà déjà plus de quatre ans que la créatrice a intégré le monde du travail après des études à l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais. En échange d'un iPod, la jeune femme commence par concevoir la boutique de vêtements d'un ami. «J'aurais pu intégrer un cabinet d'archit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant