"Latéral, c'était le poste le moins sexy"

le
0
"Latéral, c'était le poste le moins sexy"
"Latéral, c'était le poste le moins sexy"

Le bon latéral, une espèce en voie de disparition. Ce poste, l'ancien Parisien Didier Domi l'a occupé pendant plus de vingt ans. Évolution tactique, 3-5-2 de Laurent Blanc, point faible de l'équipe de France : explications et analyses.

Didier, il y a de moins en moins de bons latéraux.
Oui, c'est vrai. Ils sont peut-être un peu moins bons techniquement. Et la technique c'est super important. Souvent, la sortie du ballon se fait avec les latéraux. Les très bonnes équipes mettent la pression sur les milieux de terrain comme Thiago Motta ou Xabi Alonso. Ça fait beaucoup de monde dans cette zone et ça augmente l'importance du latéral. Il doit être positionné ni trop haut ni trop bas et être assez technique pour relancer proprement. On voit de moins en moins de latéraux techniques car on a surtout privilégié la vitesse et la puissance. Marcelo est un exemple type du joueur moderne. Il joue au Real, un des meilleurs clubs du monde. Techniquement, il sait tout faire, que ce soit en position basse, médiane ou haute. Il peut se sortir de situations difficiles, sait orienter le jeu, peut apporter la supériorité numérique si besoin. Un latéral comme lui t'apporte quelque chose en plus.

Quelles sont les qualités fondamentales pour être un bon latéral ?
Comme le reste de l'équipe, il faut qu'il soit assez intelligent pour bien défendre. Il doit garder avant tout son côté et aider son défenseur central. C'est son premier boulot. Qu'il soit fort physiquement ou pas, le but est que rien ne passe sur son côté. Après, s'il n'est pas costaud, il doit être très intelligent tactiquement et dans son placement, comme l'est Maxwell par exemple. Il est toujours bien placé pour récupérer les ballons. Parfois, les latéraux très forts physiquement le sont un peu moins dans le placement. Même s'ils sont très véloces et rapides, ils peuvent se faire prendre dans le dos parce qu'ils n'ont pas le sens du jeu. Après, si tu allies physique et intelligence tactique, tu es un monstre. Offensivement, il faut comprendre que ce ne sont plus des latéraux à l'ancienne. Quand je dis "à l'ancienne", je parle des années 80. Mais tu sais, à l'Ajax ou dans le Liverpool de Dalglish, les latéraux étaient déjà assez haut. D'ailleurs, il n'y a pas longtemps, je discutais avec Graeme Souness, le capitaine de la grande équipe de Liverpool qui a gagnée trois Ligues des champions. Il me disait : "Déjà à mon époque, nos latéraux étaient très hauts." Ils attaquaient, défendaient, écartaient, étaient techniquement forts et pouvaient s'insérer dans le milieu de…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant