Latécoère a identifié dix partenaires potentiels

le
0
Pierre Gadonneix présentera un premier bilan au printemps 2011 aux banques créancières.

En à peine trois mois, Pierre Gadonneix n'a pas ménagé sa peine. Nommé à la présidence du conseil de surveillance de ­Latécoère en septembre afin de trouver une solution d'adossement pour l'équipementier aéronautique en difficulté, l'ancien président d'EDF a multiplié les consultations : d'Airbus à Boeing, en passant par les représentants de l'américain Spirit, qui étudie le dossier (nos éditions du 25 septembre), et du Fonds stratégique d'investissements (FSI). «L'objectif est de présenter aux banques créancières de Latécoère un premier bilan au printemps 2011», confie Pierre Gadonneix au Figaro . «Nous avons des contacts avec dix partenaires potentiels. Notre objectif est d'identifier deux à trois schémas qui satisfassent les banquiers en matière de remboursement de la dette ; les clients, soucieux de pérenniser leur ­filière de fournisseurs, et l'État, qui souhaite la consolidation de la filière ­aérostructure française», ajoute-t-il. Celle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant