LATECOERE : 2010 : le rebond - Résultats annuels consolidés

le
0

Chiffres audités

En M¤ 2010 2009
Chiffre d'affaires
 Variat° CA n / CA n-1
464,4
3,3%
449,5
Résultat opérationnel courant (ROC)
 Marge / ROC
27,5
5,9%
10,1
2,2%
Résultat opérationnel non courant * +17,8 -112,9
Résultat opérationnel (EBIT)
 Marge / EBIT
45,3
9,8%
-102,8
-22,9 %
o Résultat financier réalisé
o Résultat financier latent *
-10,9
-7,3
-21,3
17,6
Résultat financier - 18,3 - 3,7
Résultat net attribuable au Groupe
 Marge / RNPG
29,9
6,4%
-91,2
-20,3 %
Endettement net consolidé 350,7 359,2
Capitaux propres attribuables au Groupe 170,9 143,3

* Eléments non cash

Une reprise d'activité confirmée

Le Groupe confirme la reprise d'activité observée à partir du 2e trimestre avec une accélération de la croissance au second semestre.

Cette forte progression intègre les effets volumes directement corrélés aux cadences de livraison aux constructeurs, ainsi que des facturations à l'avancement sur des programmes en développement et d'outillages.

Pour l'ensemble de l'exercice clos au 31 décembre 2010, Latécoère enregistre une hausse de son chiffre d'affaires de +3,3 % (-0,2% d'évolution organique), supérieure aux dernières estimations communiquées.

Trimestres T1 T2 T3 T4
Evolutions trimestrielles n/n-1
2009-2010
-20% +3% +7% +26%
CA 2010 : 464 M¤ +3,3%

Une rentabilité opérationnelle courante en forte hausse

Le Groupe enregistre en 2010 les premiers résultats des actions d'adaptation et de rationalisation conduites depuis deux ans pour restaurer sa rentabilité : le résultat opérationnel courant est multiplié par 2,7 à 5,9 % du chiffre d'affaires et s'inscrit en hausse sur les trois branches d'activité. Adaptation des effectifs, réduction et spécialisation des sites industriels, montée en puissance des sites low costs, diminution de la base de coûts fixes, réduction des cycles industriels, actions sur les achats, meilleure intégration des processus, déploiement de démarches « lean », ont constitué les principaux leviers de ce redressement fondé sur une amélioration pérenne de la productivité et sur lequel l'ensemble de l'entreprise s'est mobilisé.

Des partenariats renforcés

Partenaire de rang 1 des premiers avionneurs mondiaux, le Groupe a eu à c½ur de conduire son redressement en garantissant un haut niveau d'efficience dans les produits et prestations rendues en termes de qualité, ponctualité, complétude, créant ainsi un environnement favorable à la conclusion d'accords déterminants.
Latécoère distingué meilleur fournisseur de l'année 2010 par Embraer dans les catégories « Aérostructures » et « Support technique aux compagnies aériennes »

Au cours de l'exercice, le Groupe a clos avec Dassault Aviation le différend portant sur les conditions d'exécution d'un contrat sur avion d'affaires. L'accord, qui pérennise le partenariat sur ce programme dans son périmètre existant se traduit dans les comptes 2010 par une reprise de 17,8 M¤ constatée en résultat non courant.
Début 2011, Latécoère a conclu un accord avec Boeing sur la prise en compte de demandes associées au développement et à la production des portes du 787. Cet accord qui confirme Latécoère comme le fournisseur des portes passagers, a depuis été décliné en avenants contractuels spécifiques ; il se traduira notamment par la conversion de 75 M$ d'avances reçues en facturations de travaux de développement qui impacteront favorablement le chiffre d'affaires du 1er semestre 2011.

Un bénéfice net attribuable au Groupe de 29,9 M¤

Le Groupe dégage en 2010 un bénéfice net consolidé part du Groupe de 29,9 M¤ illustrant le retournement réalisé sur l'exercice. Il entend proposer à ses actionnaires d'affecter le résultat net dégagé par la société Latécoère en réserves aux fins de consolider ses fonds propres qui ont progressé de 19 % à 170,9 M¤ sur l'exercice.

Le résultat financier réalisé (-10,9 M¤) bénéficie de l'évolution favorable des taux sur l'année avec un coût de la dette ressortant à 4% ; il enregistre des gains de change pour un montant net de 4,3 M¤.

Le résultat financier latent de -7,3 M¤ est impacté à hauteur de -9,9 M¤ par la variation de juste valeurs des instruments financiers mis en ½uvre pour sécuriser l'exposition du Groupe aux risques de taux et de change. Cette charge latente est sans incidence sur la trésorerie, s'agissant d'une valeur de marché à la clôture d'instruments de couverture destinés à être conservés jusqu'à leur échéance.

L'exposition au risque $ est couverte à concurrence de 90 % sur 2011 et 71 % sur 2012 dans le cadre d'une gestion dynamique visant à couvrir le Groupe sur un horizon glissant de 24 à 36 mois tout en lui permettant de bénéficier partiellement d'une revalorisation éventuelle de la devise américaine.

Un endettement maîtrisé, une dette restructurée, une situation financière en voie de consolidation

L' EBITDA  a été multiplié par 5,8 à 50 M¤.

Le besoin en fonds de roulement d'exploitation a été significativement réduit au regard de la reprise d'activité :

Les stocks et en-cours physiques ont diminué de 21 M¤ sur l'exercice, portant à 52 M¤ les réductions réalisées en deux ans grâce aux actions conduites de rationalisation industrielle et d'optimisation des cycles L'en-cours client augmente de 45 M¤ sans dégradation du ratio de crédit en nombre de jours ; cette hausse est à mettre en relation avec la forte croissance enregistrée sur le 4e trimestre (+ 26 % versus 2009) et un mois de décembre élevé en facturations.

Les avances nettes de remboursements reçues au cours de l'exercice (47 M¤) ont financé les augmentations d'en-cours mobilisées par les programmes en phases de développement et d'industrialisation (45 M¤)

Les investissements industriels ont été limités à 7 M¤ principalement consacrés aux outils de production et au système d'information.

Dans ces conditions et après prise en compte des charges financières décaissées (11 M¤) et autres besoins (2 M¤),  l'endettement net consolidé ressort à 351 M¤ au 31 décembre 2010 en diminution de 8 M¤ par rapport au 31 décembre 2009. Il inclut la part reconnue en dette (67,3 M¤) des Obligations Convertibles émises par le Groupe.

67 % de la dette est protégée sur une duration moyenne de 3,5 ans par des instruments de couverture permettant de « caper » le risque de taux, tout en continuant de bénéficier de taux variables.

La dette financière du Groupe a été restructurée selon des modalités qui ont reçu l'appui massif des actionnaires. Aux termes des accords conclus avec les créanciers bancaires français dans le cadre du protocole de conciliation signé le 18 mai 2010 et homologué le 19 mai 2010 par le Tribunal de commerce de Toulouse,

les lignes court terme ont été confirmées jusqu'au 1er janvier 2012, les échéances de remboursement 2010 et 2011 des lignes moyen terme ont été gelées et rééchelonnées de 2012 à 2015 selon un calendrier qui sera rediscuté avec les banques créancières au 2e trimestre 2011 à la lumière des développements intervenus entretemps, 20% des créances à moyen terme (71,5 M¤) ont été transformées en Obligations Convertibles en actions Latécoère entre août 2012 et juillet 2015, à un prix d'exercice de 10 ¤ représentant une prime de 75 % par rapport au cours de l'action précédant l'ouverture des négociations ; ces Obligations Convertibles ont été émises le 30 juillet 2010 par Latécoère et LATelec.

Cette émission d'Obligations Convertibles a été précédée d'une attribution gratuite de Bons de Souscription d'Actions (« BSA ») aux actionnaires de Latécoère à concurrence d'1 BSA pour 2 actions, leur donnant l'opportunité d'exercer leurs BSA dans des conditions identiques à celles prévalant pour les Obligations Convertibles ; ces BSA sont admis aux négociations sur le marché Euronext Paris depuis le 29 juillet 2010. L'exercice de ces BSA renforcerait les fonds propres à hauteur de 43 M¤.

Au 31 décembre 2010, la dette bancaire nette hors Obligations Convertibles  représente 1,2 fois la somme des fonds propres et des Obligations Convertibles et 5,7 fois l'EBITDA de l'exercice. Le Groupe satisfait à l'ensemble de ses covenants financiers.

Des perspectives favorables dans un cycle haussier

Le Groupe sort de la crise renforcé ; fort d'une plateforme multi-clients développée à partir d'activités complémentaires aux multiples synergies, il a restauré ses fondamentaux et peut s'appuyer sur un carnet de commandes qui a progressé sur l'exercice de 6,4 %, à parité constante, pour atteindre près de 5 années de CA à 2,3 Milliards d'Euros.

Sur la base des dernières cadences de livraison annoncées par les avionneurs, le Groupe anticipe une hausse d'activité en 2011 sensiblement supérieure à 2010,

avec une évolution du chiffre d'affaires attendue autour de 20% intégrant des facturations de frais de développement. Hors ces facturations, la croissance devrait se situer entre 5 et 10 %, et une rentabilité opérationnelle courante attendue supérieure à 7%, avec un objectif de 8 % pour 2012.

La dette nette restera maîtrisée en 2011 dans un contexte de croissance et d'investissements. Elle est attendue en baisse significative en 2012 (environ 50 M¤) du fait notamment d'encaissements programmés de frais de développement.

Une gouvernance renforcée

La gouvernance de l'entreprise a été renforcée avec l'élection de Pierre GADONNEIX à la présidence du Conseil de Surveillance, la cooptation de Christian DUVILLET, ancien directeur général de LCL, comme nouveau membre du Conseil de Surveillance et la création au sein du Conseil de Surveillance d'un Comité Stratégique.

Un Groupe bien positionné pour contribuer activement à la consolidation du secteur

Conformément à ce qu'il avait indiqué le 20 mai 2010, le Groupe après avoir adapté son dispositif industriel et finalisé une première étape de restructuration de sa dette en 2010, a entamé un processus de recherche de partenaire dans l'objectif de contribuer activement à la consolidation industrielle du secteur tout en renforçant ses fonds propres. Au terme d'une première phase exploratoire, le Groupe a reçu plusieurs manifestations d'intérêt qu'il compte approfondir dans les prochains mois. Le processus n'appelle pas d'autre commentaire à ce stade.

A propos de Latécoère
Groupe international partenaire de « rang 1 » des grands avionneurs mondiaux (Airbus, Embraer, Dassault, Boeing, Bombardier), Latécoère intervient dans tous les segments de l'aéronautique (avions commerciaux, régionaux, d'affaires et militaires), dans trois domaines d'activités :

Aérostructures (56 % du CA) : tronçons de fuselage et portes. Systèmes d'interconnexion (32 % du CA) : câblage, meubles électriques et équipements embarqués. Ingénierie et services : (12 % du CA) : études, conception et réalisation d'outillages.

Le Groupe emploie 3 700 personnes dans 10 pays différents.
Son chiffre d'affaires consolidé pour 2010 est de 464 M¤ et le portefeuille de commandes, sur la base d'une parité ¤/$ de 1,35, s'élève à 2,3 Mds ¤ au 31 décembre 2010.
Latécoère, société anonyme au capital de 17 219 994 ¤ divisé en 8 609 997 actions d'un nominal de 2 ¤, est cotée sur Euronext Paris - Compartiment C.
Codes ISIN : FR0000032278 - Reuters : LAEP.PA - Bloomberg : LAT.FP

VOS CONTACTS

GROUPE LATECOERE ACTUS FINANCE
Bertrand PARMENTIER / Directeur Général
Tél. : 05 61 58 77 00
bertrand.parmentier@latecoere.fr
Corinne Puissant / Relations Investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 57 - cpuissant@actus.fr
Caroline GUILHAUME / Relations Presse
Tél. : 01 53 67 35 79 - cguilhaume@actus.fr
Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires Communiqué intégral et original au format PDF :
http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-23047-cp-latecoere-220311.pdf © Copyright Actusnews Wire
Recevez gratuitement par email les prochains communiqués de la société en vous inscrivant sur www.actusnews.com
Receive by email the next press releases of the company by registering on www.actusnews.com, it's free

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant