Las Palmas poursuit sa série, CR7 en furie

le
0
Las Palmas poursuit sa série, CR7 en furie
Las Palmas poursuit sa série, CR7 en furie

Les amoureux du football se sont bien fait plaisir à regarder la Liga ce week-end : 31 buts marqués en 9 rencontres sur deux jours. Dans cette avalanche de buts, Cristiano Ronaldo aura joué le rôle de dynamiteur principal. Sinon, Gary Neville continue de galérer à Valence, tout comme Séville en déplacement.

L'équipe du week-end : UD Las Palmas


Elle est là, la surprise du week-end en Liga. Et elle semble même prendre une forme d'habitude, car si l'on se penche sur cette victoire de Las Palmas a Villarreal, cela reste finalement tout sauf un hasard. Déjà vainqueur de ses deux dernières rencontres en championnat sans encaisser le moindre but, les Canariens sont arrivés au Madrigal avec une obligation de résultat pour éviter de tomber dans la zone de relégation. Quitte à se donner de l'air donc, les hommes de Quique Setien ont continué sur leur forme du moment. Et peu importe si en face, l'adversaire s'appellelait Villarreal et ne perdait plus en Liga depuis sa défaite à Getafe, le 29 novembre dernier. 14 journées plus tard donc, le sous-marin jaune s'est fait torpiller par des Amarillos roses pour l'occasion. Deuxième meilleur défense du championnat, Villarreal n'aura craqué qu'une seule fois, sur un coup de tête du capitaine David Garcia Santana qui laisse Alphonse Areola pantois (30e). Las Palmas fait un gros coup, et prouve à tous les poursuivants de Villarreal qu'une quatrième place qualificative pour le tour préliminaire de C1 reste encore envisageable.

Le Don Quichotte du week-end : Cristiano Ronaldo


Il était attendu au tournant, il a répondu présent. Quatre fois. Muet lors de son dernier match au Santiago Bernabéu face à l'Atlético de Madrid, Cristiano Ronaldo devait prouver à son public qu'il était toujours la pierre philosophale du Real Madrid en attaque. Un match plus tard et suite à une véritable correction donnée au Celta Vigo (7-1), CR7 assume son statut et démontre qu'il est l'un des tous meilleurs attaquants au monde. Déjà parce qu'en Espagne, le Celta Vigo est désormais considéré comme une valeur sûre du championnat, mais aussi parce qu'avec quatre nouveaux pions à son actif, le triple Ballon d'or truste le poste de Pichichi de la Liga. Mis en orbite par une monstrueuse frappe lointaine (50e), le numéro 7 récidive huit minutes plus tard d'un tomahawk sur coup franc. Deux exploits personnels, auxquels vont s'ajouter deux réalisations plus collectives : un plat du pied dans le but vide suite à une passe parfaite…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant