Lars Elstrup, l'insoumis à nu

le
0
Lars Elstrup, l'insoumis à nu
Lars Elstrup, l'insoumis à nu

Champion d'Europe 92 avec le Danemark, il a lâché le foot du jour au lendemain pour "répondre à des questions". Naturiste, gourou et maintenant streaker, c'est peu dire que Lars Elstrup en a parcouru du chemin pour trouver des réponses.

Il court, entièrement nu, au milieu des joueurs des Randers et de Silkeborg, vers le rond central. Les gens le regardent, hurlent, rient, mais ne le reconnaissent pas. Il pose d'abord ses deux mains sur la tête, puis fait un poirier sur le rond central et refait un "namasté". Mais toujours personne qui n'ose le plaquer ou le sortir du terrain. La situation dure une éternité. En réalité, quelques dizaines de secondes avant que deux stadiers ne le prennent par les bras et ne le sortent du terrain. Un streaking tout ce qu'il y a de plus normal. Sauf qu'après examen des photos, l'homme sans vêtement s'avère être Lars Elstrup, soit l'homme qui a éliminé la France de Platini des poules de l'Euro 92 et a amené le Danemark au sommet de son histoire.

Euro 1992'de Danimarka kadrosunda bulunan eski futbolcu Lars Elstrup, Randers-Silkeborg maçında sahaya girdi. pic.twitter.com/86rUxiWBqu

— Takım Oyunu (@takimoyunuorg) 27 août 2016

Ovni et philosophie


Mais ce sommet, avec son passage remarqué à Brøndby et à Luton, marque avant tout le début de la redescente : "Mon corps était fatigué, mon esprit aussi. Et à trente ans, j'avais assez d'argent pour arrêter." Arrêter pour faire quoi ? Chercher des réponses, toujours. Et un jour, à Odense au Danemark, il a une révélation : "J'ai vu des ovnis sur la place devant mon appartement, une colonne de lumière est apparue de nulle part. J'ai dit à ma copine Charlotte : "Viens ici." Je savais que les gens allaient dire que j'étais maboule, donc je ne leur ai pas dit. Je ne voulais pas écouter de conneries de personne à ce sujet." Son biographe parle de spiritualité. Mais vu de l'extérieur, ça a tendance à inquiéter son entourage. Surtout quand il rejoint la "communauté" de l'Oie sauvage, pour ne pas dire secte. Lars Høgh, ancien coéquipier, raconte : "Il cherchait des réponses à des questions. Il aurait pu aller n'importe où, devenir un chrétien pratiquant, essayer le soufisme ou partir faire de l'humanitaire, mais il a croisé la route de ces…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant