Laos, la tardive consécration de l'OMC

le
0
Avec l'ouverture de la Bourse de Vientiane en 2010, l'un des pays les plus fermés du monde a engagé son adaptation de l'économie planifiée à l'économie de marchés.

Le vice-premier ministre du Laos l'a dit au directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, à Genève: «Le processus d'adhésion ne s'est pas seulement limité à un changement des lois et des règlements, nous avons aussi dû changer notre manière de faire des affaires

 

 

Ce petit pays communiste de 6 millions d'habitants manque cruellement d'infrastructures et de tissu industriel. Et ce n'est guère qu'au début des années 2000 que son gouvernement s'est réellement détourné de l'économie planifiée. Renforcement de la gestion des finances publiques, amélioration du système bancaire, réformes des entreprises d'État...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant