Languedoc-Roussillon : l'ex-UMP Fatima Allaoui rejoint le FN

le
1
Languedoc-Roussillon : l'ex-UMP Fatima Allaoui rejoint le FN
Languedoc-Roussillon : l'ex-UMP Fatima Allaoui rejoint le FN

Elle n'a pas mis longtemps à saisir la main tendue. Comme le rapporte «Midi libre», Fatima Allaoui, l'ex-secrétaire nationale de l'UMP démise de ses fonctions pour sa proximité avec le Siel (Souveraineté, indépendance et libertés), a rejoint les rangs du groupe FN au conseil régional du Languedoc-Roussillon.

«J'invite madame Fatima Allaoui à rejoindre notre groupe si elle le veut», a lancé France Jamet, la présidente du groupe FN, en séance ce vendredi matin. L'intéressée, élue conseillère régionale sous l'étiquette UMP, s'est aussitôt levée pour changer de banc.

Aliot se félicite de ce nouveau ralliement

Le vice-président du FN, Louis Aliot, s'est aussitôt félicité de ce nouveau ralliement. «La présence de madame Allaoui ex-UMP démontre que le Front national est un mouvement de rassemblement de toutes les sensibilités nationales au service de la nation», écrit-il dans un communiqué.

«Elle a qu'à venir au Front national», avait lancé l'autre vice-président du Front, Florian Philippot, dès lundi soir. Quelques heures avant ce même lundi, apprenant qu'elle était adhérente au Siel, un micro-parti d'extrême droite allié au Front national via le Rassemblement bleu marine, Nathalie Kosciusko-Morizet lui avait retiré ses fonctions de secrétaire nationale UMP à la formation. La vice-présidente déléguée de l'UMP avait estimé sa «confiance trahie» et rappelé ne vouloir «aucun rapprochement avec l'extrême droite».

Le lendemain, Fatima Allaoui avait fait savoir qu'elle étudiait la proposition de Florian Philippot. L'½il rivé sur les élections départementales de mars prochain, auxquelles elle sera «candidate quoi qu'il arrive», elle vient de joindre le geste à la parole. Et s'en explique ainsi auprès du Scan du Figaro : «Il y a une hypocrisie à droite dans le Sud. Pour représenter la diversité sur une liste, il n'y a pas de problème. En revanche, quand il s'agit de confier, sur le plan ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le vendredi 19 déc 2014 à 17:18

    Comme Bayrou, d'un côté, puis d'un autre. Elle n'a pas l'air ?onne.