Landreau n'est pas pressé d'arrêter

le
0
Landreau n'est pas pressé d'arrêter
Landreau n'est pas pressé d'arrêter

On s'est peut-être un peu avancé. Certes, Mickaël Landreau a 34 ans et est naturellement plus proche de la fin que du début de sa carrière. Mais rien ne permet d'assurer aujourd'hui qu'il s'agira de la dernière saison du gardien de but du SC Bastia. Lui-même ne semble d'ailleurs pas avoir encore pris sa décision. « Je ne suis pas encore sûr à 100% d'arrêter, révèle Landreau à nos confrères de 20minutes. C'est probablement ma dernière mais on verra. Je n'ai pas envie de l'affirmer et puis, dans trois ou quatre mois, dire que je veux continuer. » En attendant de boucler sa 18eme saison en L1, l'emblématique gardien français préfère donc ne pas se projeter. Ni se fixer une date de fin. « J'ai conscience de toute façon que ça va s'arrêter un jour. Je vais avoir 35 ans en mai. Je fonctionne au ressenti. Physiquement, je me sens bien. C'est plus une question de challenge, de vie personnelle aussi. Le foot, c'est beaucoup de concessions, d'exigences? Mais pour l'instant, j'ai encore envie de tout ça. C'est ma passion. Je kiffe ça. »

Echauffement avec Ettori ?

Avec en point de mire pour l'ancien gardien de Nantes d'assurer le maintien avec Bastia, où il a décidé de prolonger l'aventure après avoir longuement hésité à rejoindre Monaco (« Je ne me voyais pas jouer ailleurs qu'à Bastia. ») Et bien sûr ce plaisir plus égoïste qui l'attend peut-être le mercredi 4 décembre 2013 (ou le 7 décembre contre Lyon si Bastia s'arrangeait pour permettre à Landreau de célébrer ce jour historique devant son public). Contre Ajaccio, hors de Corse et à huis clos (ndlr : les deux clubs corses ont été sanctionnés suite aux précédents derbies), Landreau devrait en effet battre le record historique de longévité détenu depuis 1994 par Jean-Luc Ettori, avec 602 matchs joués en première division. Le troisième gardien des Bleus dans l'esprit de Didier Deschamps en est aujourd'hui à 587 apparitions en L1. Encore un peu de patience et il chassera des tablettes l'ancien joueur de l'AS Monaco et de l'équipe de France. « C'est mon objectif personnel », avoue Landreau, qui a déjà sa petite idée pour rendre hommage à celui auquel il rêve de succéder. « Je lui ai proposé qu'il fasse mon échauffement le jour où je battrai son record. C'est moi qui ai eu l'idée. Il était trop content que je lui demande ça. »

Bastia-Nantes pour boucler la boucle ?

Sur son agenda, le natif de Machecoul a noté deux autres rendez-vous. Le 10 août 2013, qui marquera ses retrouvailles avec La Beaujoire. « Ça fait longtemps que je n'y ai pas joué et c'est sans doute ma dernière fois? Cette rencontre sera un des matchs les plus particuliers de la saison. » Puis la dernière journée de L1, le 17 mai 2014. Trois jours après son 35eme anniversaire, Bastia accueillera Nantes au stade Armand-Cesari. Là même où tout avait commencé pour Landreau, alors âgé de 17 ans. Et c'était déjà lors d'un Bastia-Nantes. Comme un signe du destin? « Finir sur le même match, c'est incroyable. Si ça se passe comme ça, ça sera magnifique. Ce n'est peut-être pas un hasard, ça veut peut-être dire qu'il faut que j'arrête là-dessus. » Sans aucune certitude mais aucune appréhension non plus si jamais il devait tirer sa révérence ce soir-là. « Je suis prêt dans ma tête et je ne suis pas du tout effrayé par la petite mort du sportif de haut niveau qui arrête sa carrière. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant