Lancement vendredi de deux satellites du programme Galileo

le
0

BRUXELLES, 26 mars (Reuters) - L'Union européenne va procéder vendredi à la mise en orbite de deux satellites de navigation dans le cadre du projet Galileo en faisant appel à un lanceur russe Soyouz après l'échec de la mission menée an août dernier dont la réparation a coûté plusieurs millions d'euros. Le projet européen de système de positionnement par satellites vise à permettre à l'Europe de ne plus être dépendante du système américain GPS (Global Positioning System). Malgré les problèmes rencontrés lors du dernier lancement de deux satellites le 22 août, les Européens doivent à nouveau faire appel aux Russes pour cette nouvelle mission, le lanceur Ariane 5 faisant l'objet d'un programme de développement jusqu'à la fin de l'année. Le lancement aura lieu vendredi de la base de Kourou en Guyane à 21h46 GMT. S'il se révèle un succès, ce seront huit satellites du programme Galileo qui seront alors déployés sur les 30 prévus. Les deux satellites lancés en août dernier ont pu être réparés et sont désormais opérationnels, a déclaré un porte-parole de l'Agence spatiale européenne (ESA). L'opération de réparation a coûté plusieurs millions d'euros et la Commission européenne devrait décider le mois prochain si elle donne son feu vert à leur utilisation qui exigerait de nouvelles dépenses d'adaptation des équipements au sol pour prendre en compte l'orbite sur laquelle ils se trouvent. Cette orbite n'est pas celle qui était prévue au départ. Deux autres lancements de satellites sont prévus cette année ce qui devrait permettre au système Galileo d'assurer un service partiel l'année prochaine. Un service complet est attendu pour 2020. (Francesco Guarascio; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant