Lancement d'une initiative de place pour la gestion d'actifs française

le
0
(NEWSManagers.com) - Le 5 mai 2010, Christine Lagarde, ministre de l' Economie, de l' Industrie et de l' Emploi a présidé une réunion du Haut comité de place réunissant les principaux acteurs et utilisateurs de la Place financière française. Au terme de cette rencontre, le Haut comité de place a décidé du lancement d' une initiative pour la stratégie et le développement de l' industrie de la gestion d' actifs en France.

Un groupe de pilotage présidé par le Directeur général du Trésor, le Président de l' Association française de gestion financière ( AFG) et le Président de l' Autorité des marchés financiers ( AMF) sera tout d'abord chargé de remettre à Christine Lagarde d' ici à l' automne des propositions dans ce sens. L'objectif étant de profiter, du fait de l' entrée en vigueur de la nouvelle directive européenne OPCVM IV en juillet prochain, des nouvelles opportunités pour l' industrie française de la gestion d' actifs.

" Le groupe de pilotage composés des représentants de l' industrie de la gestion d' actifs formulera des propositions dans quatre directions : lever les barrières à la commercialisation internationale des fonds d' investissement français ; faciliter l' installation en France de sociétés de gestion innovantes dans un cadre sécurisé ; faire de Paris une place de référence pour une gestion long-terme au service du financement de l' économie ; développer la promotion à l' étranger de l' activité de gestion, des produits et de l' environnement juridique français" , précise le communiqué de Bercy. De son côté, Sylvain de Forges, président du Comité Cassiopée placé sous l' égide de Paris Europlace a présenté l' appel à projets lancé le 26 avril dernier pour le lancement à Paris d' une ou plusieurs plateformes destinées à la négociation d' obligations en euros d' entreprises européennes.

Toujours selon le communiqué, le Haut comité de place s' est félicité de la démarche du comité vis-à-vis de toute entreprise de marché désireuse de répondre d' ici au mois de juillet prochain aux besoins formulés par les utilisateurs. " Nyse Euronext a dès à présent indiqué son intention de répondre à cet appel à projets" , est-il noté. " La FBF, la FFSA, l' AF2I et l' AFG ont fait part de leur soutien à la démarche du comité et de leur intention de prendre une part active à l' activité des plateformes envisagées avec pour objectif d' y réaliser une part significative des transactions obligataires de leurs membres, aujourd' hui effectuées de gré à gré, dès leur lancement opérationnel attendu pour l' automne 2010."

Enfin, Europlace a fait un point de situation sur l' engagement de ses adhérents de Paris Europlace de porter à 50% la part des émissions qu' ils réalisent collectivement à Paris dans le total de leurs émissions libellées en euros. En un peu plus de deux mois, un volume significatif d' émissions a été réalisé depuis Paris. Les émetteurs, dont plusieurs ont nouvellement soumis des demandes d' enregistrement d' émissions à l' Autorité des marchés financiers, sont mobilisés. La Fédération bancaire française a indiqué que les établissements bancaires français entendent tenir toute leur place pour assurer le succès de l' initiative de Paris Europlace.

Le Haut comité de place a examiné plusieurs réformes destinées à faciliter le fonctionnement du marché obligataire français au bénéfice du financement des entreprises. Le Président de l' Autorité des marchés financiers ( AMF) a annoncé une consultation pour réformer la procédure de rachat d' obligations par offre publique en créant la possibilité pour les émetteurs de recourir à un nouveau dispositif simple et transparent " d' acquisition ordonnée " qui permettra à la fois de garantir une bonne liquidité aux détenteurs de titres obligataires et d' offrir aux émetteurs une possibilité flexible de rachat de leurs obligations.

L' AMF doit proposer prochainement à Christine Lagarde une modification de son règlement général en ce sens. La Banque de France a également fait part de son intention de mettre en place avec Paris Europlace un groupe de réflexion et de propositions pour renforcer l' attractivité du marché des titres de créances négociables (TCN). La Direction générale du Trésor va enfin lancer une consultation publique sur l' opportunité d' une modification législative visant à autoriser le rachat d' obligations sans annulation par leur émetteur dans le respect de règles de transparence et d' encadrement.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant